Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Savoir et savoir-faire............

par Magitte

publié dans Ancien temps....

              On commence à parler du Bac, cet examen que tout le monde doit (ou devrait avoir), pour trouver la "situation" rêvée !

              Avoir des diplômes ? et alors...? Lorsque j'étais jeune  combien de jeunes ne pouvaient même pas espérer "aller jusque là" dans leurs études....Quant aux Etudes Supérieures...n'en parlons pas. Elles étaient réservées à une minorité venant des classes aisées ou dont les parents se "saignaient aux quatre veines" pour payer ces études ! Il n'y avait pas d'allocations diverses....allouées aux familles ! Non, il fallait se débrouiller !

              Mais combien d'enfants qui, avec beaucoup de volonté et du travail acharné, "arrivaient" par leur savoir ou leur savoir-faire ! Certains pour avoir eu la chance d'aller en apprentissage pendant des années et ainsi avoir appris "sur te tas" ce métier qu'ils avaient choisi. D'autres se débrouillaient seuls, y mettait le temps et sans recommandation ni aide aucune, étaient "reconnus" dans leur corporation ! Personnellement, j'ai eu l'exemple de mon grand-père, aîné de dix enfants, "monté à PARIS" venant de sa Creuse natale, pour y travailler comme "saute-ruisseau", afin de ne plus rien coûter à ses parents ! 10 ans ! c'était vraiment très jeune ! Un oncle et une tante l'avaient hébergé...c'était assez courant à cette époque ! Petit à petit et comme il ne manquait pas de courage, tout en travaillant, il a étudié...et est arrivé....Il lui a fallu du temps, c'est certain, mais c'était un homme reconnu et apprécié dans les affaires. Il était intransigeant pour lui et pour les autres. Bon d'accord, il était doué d'une assez bonne intelligence !

              Il n'était pas le seul dans son cas ! J'ai eu un patron, ami de mes parents, qui était arrivé à la tête d'une entreprise de travaux publics, alors qu'il avait commencé comme "petit mousse" sur des chantiers, à 10 ans également....Dur, mais juste avec le personnel ! C'est à lui que je dois beaucoup...A la déclaration de guerre, alors que j'abandonnais les études commencées...il m'a proposé : "Je te prends à l'entreprise ! Je t'apprendrai ton métier, mais, je te préviens, je ne te paierai pas !!!" Ma mère m'a prévenue: "acceptes car...je ne veux pas me fâcher avec lui" ! Malgré mon petit savoir, j'ai accepté...Dire que sur le moment, j'étais "aux anges" serait mentir ! Mais honnêtement, il m'a tout appris ! J'ai fait tous les services de l'entreprise, sans exception...Si j'avais des notions d'un peu tout avant la guerre, il m'a appris le savoir-faire qui, ajouté à mes notions, me rendait "utilisable" dans pas mal d'endroits ! J'ai gagné mes galons ainsi...

              Ce qu'il était possible de faire jadis, semble hors de portée maintenant ... L'apprentissage est une belle chose ! Combien de jeunes capables de suivre cette voie, ne pourraient pas faire d'études longues. Il ne faut pas confondre intelligence et études. A-t-on raison de dire :"Tout le monde doit avoir le Bac" ? Ce n'est pas certain...

                   

Commenter cet article

Françoise 24/04/2016 17:15

J'ai l'impression si je laisse un commentaire de radoter. C'est toujours de la même sale mentalité qu'il s'agit : on ne reconnait plus la valeur de l'effort, le mérite du travail bien fait ; le paraître et la "tchache", la malhonnêteté et la médiocrité mènent le monde.

Le bac ne sert même plus à faire la vaisselle comme je l'avais dit un jour à mes élèves et les études supérieures ne vous donnent ni la garantie d'un emploi et encore moins celle d'un bon salaire.

Maths sup et maths spé plus écoles d'ingénieurs pour être payé à peine plus que le SMIC, à quoi bon ? On se dit juste qu'on n'est pas trop sot sur le plan intellectuel mais ça ne va pas plus loin si on n'a pas une grande gueule, de la chance ou du piston, on n'a rien sur le plan de la reconnaissance morale ou financière. J'ai trois enfants qui peuvent en témoigner. D'où le virage de deux d'entre eux pour s'éloigner du système. J'y croyais, ils m'ont cru et sont déçus.

Magitte 24/04/2016 17:51

Je crois que ça n'existe plus de "monter en grade" ! Il y a des normes à respecter maintenant, avant d'être reconnu...il faut avoir le Bac (au même titre que jadis, c'était le certificat d'études ) ! Moi aussi, j'ai l'impression de radoter ! Les salaires ? ils ne sont même plus "au mérite"....Dommage que nous ne puissions être entendues !
Allez, courage Françoise ! bises.

Magitte 19/04/2016 17:15

Monter en grade ? je ne sais si ça existe encore ! Patrons et employés ne sont plus du tout les mêmes qu'avant ! il faut de la rentabilité....Peut-on être très rentable quand on débute ? Oui, si l'apprentissage a été très bon...A force de vouloir "niveler" les bons et les moins bons sont dans le même panier ! J'avoue qu'avoir fait 6 ou 7 ans d'études après le bac pour se spécialiser, doit entraîner un salaire approprié ! Le smic ? trop d'entreprises le distribuent "comme des petits pains" ! Je crois honnêtement que l'apprentissage "sérieux" devrait être remis au goût du jour ! Le bac ? est-il vraiment obligatoire ?
Bonne soirée.

Eulalie 19/04/2016 14:27

Bonjour, C'est cela le problème.... Autrefois, on entrait dans une entreprise et on vous formait sur le tas (pas besoin de "centres de formation" spécifiques), mais on restait dans l'entreprise toute sa vie. C'est en forgeant que l'on devient forgeron ! Et si on était compétent, on montait en grade. Aujourd'hui, c'est impossible. Il faut connaître le métier avant... Bac + 5 etc.... Et encore, on demande aux jeunes de faire des stages parfois non rémunérés (au mieux 500 €) alors qu'ils ont le savoir-faire et occupent la place d'un salarié aussi compétent qu'eux. Astuce maligne pour les employeur d'avoir des salariés pour rien. Plus personne ne reste dans la même entreprise toute sa vie et le diplôme n'assure plus un travail bien rémunéré (c'est une Bac+ 6 qui vous le dit !). Enfin l'apprentissage n'a plus que le nom, en fait cela entre dans le diplôme et combien de jeunes ne trouvent pas de patron pour faire leur apprentissage.... Combien de patrons ne veulent rien apprendre aux jeunes.... Bien triste cet avenir bouché....

Magitte 19/04/2016 14:07

Bonjour Jacqueline,
beaucoup de jeunes n'arrivent pas à faire des études poussées, alors que, peut-être s'ils avaient choisi une voie plus "manuelle", ils seraient "champions toutes catégories" ! Certains esprits sont faits pour la technique, d'autres pour les sciences ! Laissons aux enfants le droit de "choisir" leur voie...mais en les surveillant et en les conseillant si c'est possible. Un adolescent doit sentir qu'il n'est pas seul, livré à lui-même...Pas toujours facile pour les parents !
Bonne journée, bonne semaine ! Bises amicales.

Jacqueline 19/04/2016 09:44

Vous ciblez fort bien le problème dans votre article . La société désirait et poussait pour que les intellectuel(les) poussent leurs études le plus possible .
Combien maintenant malgré leurs bagages élevés repartent vers leur rêve initial .On sait de quoi nous parlons .Notre fille en fait partie et on la trouve beaucoup plus épanouie et heureuse surtout .
Bises à vous et belle semaine Geneviève

Magitte 18/04/2016 23:04

J'avais bien compris que cet ami ne m'engageait que pour rendre service à ma mère ! mais, j'étais furieuse quand même ! Et bien plus tard, je me suis rendue compte que c'était moi qui lui était redevable ! J'ai tant appris dans cette entreprise ! Et ça m'a servi...même dans le notariat où j'ai travaillé pendant 18 ans, tout en étudiant aussi ! C'était ainsi jadis .....
Bonne nuit ! il est bien tard !

Fabymary POPPINS 18/04/2016 21:53

pas une nécessité forcément en effet le bac, car si on n'est pas doué pour les études autant se tourner vers le manuel et il y a tant de métiers à exercer et de savoir faire qui se perdent faute de relève, hé bien, pas payée à l'époque c'était pas juste même si vous avez beaucoup appris! je vous embrasse

Magitte 18/04/2016 18:16

Je suis bien d'accord avec vous ! le Bac actuel ne vaut plus rien...Il "prolonge" seulement la scolarité pour certains....Et il continue son rôle qui était "d'ouvrir l'entrée des facultés et grandes écoles ! Mais, ....faut pouvoir suivre ! A la limite, il peut conduire à l'ENA. Y a pas besoin d'être bon pour ça !!! Que va-t-on faire de tous ces jeunes qui sont "trompés" ?
A vous aussi, Bonne soirée.

trublion 18/04/2016 18:02

ça me fait penser aux enfants qui dans le Nord travaillait dans les mines de charbon !
Oui, beaucoup on pu réussir avec de la volonté et de la persévérance.
hélas aujourd' hui nos diplômes s' exportent, tant les taxes et impôts français dissuadent.
Depuis Mitterrand le bac ne vaut plus grand chose, et j' ai lu que notre franco-marocaine s' attaque aux masters !
Pour l' instant, j' ai peur pour nos petits enfants.
Passe une bonne soirée Geneviève
Bisous