Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"J'y vas-t'y.........J'y vas t'y pas ?"

par Magitte

publié dans jadis et maintenant...

            C'est exactement la question que je me posais avant d'écrire ! C'est "cornélien" pour moi ! Si "j'y vas" mes yeux en subiront les conséquences...Mais si "j'y vas pas", c'est mon moral qui "en prendra un coup" ! Ne dit-on pas "qu'entre deux maux, il faut choisir le moindre "? Alors, j'y vas ! Raconter mes souvenirs, je trouve que c'est bon pour ma santé (physique et morale !)....

            Hier, je vous racontais combien, étant enfant, j'appréciais les visites que nous faisions à ce magasin LA SAMARITAINE à PARIS...visites que j'emmenais mes enfants faire également puisque nous habitions PARIS. Ils avaient alors congé le jeudi et notre promenade traditionnelle était : aller aux magasins et surtout, prendre les ascenseurs dont ils étaient pourvus ! Mon plus jeune fils me disait "et si nous allions aux magasins, nous pourrions prendre l'ascenseur ?" Pour lui, c'était la meilleure des promenades ! Pas difficile le petit ! Et c'était une sortie qui ne revenait pas trop cher....ce qui était appréciable. Uniquement les tickets de métro ou d'autobus ! Et quand nous pouvions aller "à pieds", c'était encore mieux pour la maman ! C'est ainsi qu'un jour, comme nous n'allions pas loin de chez nous, j'ai dit aux enfants: "Bon, pas de métro ni de bus aujourd'hui, nous allons à "pédibus" ! Et tout à coup, nous avons entendu une petite voix qui disait en pleurnichant "Maman, c'est encore loin pédibus ? moi, je suis fatigué"....Le rôle d'une maman "ministre des finances" n'est pas le meilleur ! Et la maman s'en veut quelquefois de ne pas être plus généreuse ! Mais ces trois enfants nous faisaient passer parfois de bons moments ! J'adorais les entendre discuter ensemble. Ils avaient une façon d'analyser la vie un peu spéciale !

              Et, au retour, "bon" goûter pour tout le monde ! Tartines, chocolat chaud...C'était un bon jeudi ! il ne suffirait sans doute pas pour les enfants de la présente génération...Autre temps, autres moeurs !L'été, je les emmenais au square où ils pouvaient se "défouler" ! Je ne manquais pas d'emporter dans mon sac serviette et gant de toilette, afin de ne pas ramener à la maison un trio de "charbonniers" ! C'est qu'ils avaient joué avec des copains connus ou inconnus (les enfants font si vite connaissance !)....

              Toujours ces souvenirs qui me reviennent ! Mais, c'était le bon temps, mes enfants étaient jeunes et....moi aussi ! De l'époque actuelle, j'apprécie tous les progrès....Mais j'avoue que souvent, je suis "dépassée" et que j'ai bien du mal à suivre ! La vie est-elle meilleure pour autant ? ça, c'est à voir !

 

Commenter cet article

Magitte 21/05/2016 23:30

Bonsoir Philippe.
Ces moments sont ceux qui me reviennent à l'esprit le plus souvent ! Instants bénis ! D'abord, je me revois enfant, puis beaucoup tard, maman de trois enfants ! ils aimaient aussi se promener dans PARIS; La Samaritaine est donc passée aux mains des financiers ! pas pour son propre bien certainement ! Le BHV était le magasin favori de mon mari, grand bricoleur ! Il adorait y traîner....Il s'est aussi transformé ? Dommage....Il est vrai que ce quartier était bien vieux et squ'une rénovation s'imposait peut-être ? Vous aussi employez ce mot "pédibus" ? Est-ce typiquement "parisien" ? Nous "arpentions" les rues de PARIS, mon mari étant un infatigable marcheur! C'était le bon temps !
Bonne nuit à vous !

Philippe- 21/05/2016 22:25

Bonsoir Geneviève, ce sont ces moments simples et heureux que les enfants retiennent de leurs petites-enfances, certainement parce qu'ils sont mémorables. Je me rappelle très bien de la Samaritaine, qui aurait dû être reconstruite, mais les financiers sont passés par là et ont convaincu leur propriétaire d'en faire autre chose que le projet initial. A proximité, le Bhv, le magasin des bricoleurs, qui fait mon bonheur. On y trouve vraiment tout, même des matériels très anciens peu usités. Il y a cinq ans, le Bhv s'est métamorphosé en devenant l'une des plus belles vitrines parisiennes. Ce qui m'a bluffé, le plus, c'est la création d'un immeuble sur six étages destiné aux vêtements hommes, juste derrière le magasin principal, avec un magnifique mur végétal et un patio. Il est vrai qu'à pédibus, on profite plus de Paris, et on découvre toujours et encore. Bonne nuit et faites de beaux rêves parisiens.

Chris 21/05/2016 20:51

Comme c'est agréable de vous lire Geneviève.
Ces souvenirs que vous racontez si bien.
Durant notre enfance et notre jeunesse, nous n'avions pas besoin de grande chose pour être contents.
Passez un bon week-end, ici il est estival

Magitte 21/05/2016 23:38

Très heureuse que mes souvenirs vous plaisent ! Les joies saines de ma jeunesse et aussi de celle de mes enfants, n'ont rien de commun avec les occupations des enfants de l'époque actuelle ! Nous étions heureux ainsi !
Beau temps aujourd'hui, mais qui se gâte : il y a beaucoup de vent et on nous annonce de la pluie ! Attendons.....
Bon Dimanche !

Magitte 21/05/2016 08:51

Merci pour ce passage "matinal" ! Ici, il fait "grand soleil" pour l'instant !
Bonne journée malgré le temps pluvieux ! Bonne fin de semaine.

trublion 21/05/2016 08:43

un petit passage, pour te souhaiter une bonne fin de semaine, bien qu' annoncée fraiche et pluvieuse
Bisous Geneviève

trublion 20/05/2016 18:05

c' était une époque bien plus conviviale, où les enfants se contentaient de peu et en étaient heureux, prenaient l' air, se dépensaient physiquement !
Aujourd 'hui, ils ne sont jamais vraiment satisfaits, tant l' offre change vite, et je ne suis pas sur que de passer des heures devant un écran soit recommandé pour la santé et pour les yeux.
Passe une bonne soirée Geneviève
Bisous

Magitte 20/05/2016 20:49

Les enfants d'aujourd'hui, s'ennuient avec une facilité étonnante ! Et pourtant, ils en ont des choses à leur disposition ! Jadis, c'était beaucoup plus convivial....et le jeudi on les emmenait promener. Il est vrai que les mamans restaient à la maison! Moi, je travaillais, mais, comme j'avais voulu m'occuper d'eux, je faisais des remplacements en me réservant le jeudi ! Ce n'est plus possible maintenant...
Bonne soirée, bonne fin de semaine.