Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

souvenirs...d'une époque révolue.....

par Magitte

publié dans Souvenirs

              "Hier" pour ne pas dire "jadis" (ce qui risquerait de faire vieux (!))nous admirions certains métiers que, tant à la maison qu'à l'école, on nous apprenait à respecter. Je ne sais pourquoi, il m'arrive souvent actuellement de me souvenir de ces métiers et de ce "certain charme" qu'ils dégageaient !

              Le boulanger :

              "Sans le boulanger, aurais-tu du pain, c'est avec le blé qu'on fait la farine...." La suite ? j'avoue que je ne m'en souviens plus ! Cette petite poésie apprise à l'école me rappelle les leçons de morale ! Il y était question du dur labeur du paysan, du meunier, puis du boulanger qui se levait très tôt pour que son pain soit prêt avant que les ouvriers partent au travail.

              Le boulanger qui passait dans notre rue de banlieue avait une camionnette et son passage était annoncé au moyen d'une corne ! Nous allions bien vite le trouver et acheter ce pain qui avait une odeur qui nous semblait extraordinaire ! le pain se vendait au kilo...Si le morceau pesé ne faisait pas tout à fait le poids demandé, le boulanger ajoutait un morceau appelé "la pesée" ! Dieu, que ce morceau rajouté nous semblait bon ! Ma mère nous autorisait à nous la partager et nous avions alors l'impression de manger un gâteau ! Il est vrai que ce pain "frais" qu'on appelait "gros pain", était un délice : belle croûte dorée, craquante à souhait...Et les boulangers étaient fiers de leur travail.

              Puis les boulangers ont été autorisés à faire des pains dits de "fantaisie" vendus à la pièce, sans pesée. Ils devaient faire un certain poids...Tout le monde ne pouvait en acheter, le prix en étant plus élevé et le pain étant alors la nourriture de base, ce pain "de fantaisie" était réservé aux jours de fête ou quand on avait des invités....et encore ! Le pain était alors un aliment qu'on respectait, qu'on ne gâchait pas, et surtout qu'on ne jetait pas ! Trop heureux ceux qui pouvaient en avoir tous les jours.

              Si les boulangers sont toujours là, respecte-t-on leur métier comme jadis ? Les métiers dits manuels ont été tellement dévalorisés !....
La manière de faire le pain a changé, tout étant devenu "industriel" ! Ce changement provient certainement d'une nécessité : on ne peut vivre comme jadis, des progrès techniques importants ont vu le jour afin de nourrir les habitants de plus en plus nombreux.

              Si parfois, un peu de nostalgie nous rend visite...pensons que nous devons vivre avec notre temps...Les mentalités changent...

               D'autres métiers, ne "se ressemblent plus"....Peut-être en parlerai-je un jour ? Les progrès sont toujours accompagnés de sacrifices ! C'est la vie !
 

Commenter cet article

Juste Lenoir 10/07/2016 11:05

Salut,
avant l'arrivée des supermarchés et autres folies commerciales les artisans boulangers etaient bien les seuls a nous fournir notre pain quotidien,
le temps a passé, le progres, l'industrialisation ont eu un peu raison des valeurs d'autan,
oui nostalgie des temps passés pour moi aussi

Magitte 10/07/2016 14:04

Avec nostalgie, nous sommes bien obligés de constater que le monde a changé ! "Le pain quotidien" n'est plus ce qu'il était, loin s'en faut ! Au risque de passer pour des rétrogrades, nous sommes bien obligés d'accepter (tout en regrettant !) Ce n'est pas toujours facile de vouloir vivre avec son temps !
Bonne journée de chaleur intense !

trublion 09/07/2016 08:31

aujourd' hui malheureusement , la plupart des boulangers achètent la farine industrielle toute faite !
Et c' est facile de vérifier, puisque dès le lendemain, le pain est devenu mou !
C'est aussi pour quoi les boulangers qui sont restés dans la tradition, et fabriquent eux même la farine ont tant de clients !
Dommage pour les petits métiers, rien que le rémouleur me manque quand je vois mes couteux qui ont perdu leur affutage !
Passe une bonne fin de semaine Geneviève
bisous

Magitte 09/07/2016 08:47

Rémouleurs, vitriers et bien d'autres, n'auraient plus leur place dans notre monde tellement industrialisé !et c'est bien dommage ! Quant aux boulangers d'antan, nous les regrettons et gâchons le pain actuel devenu immangeable si rapidement. Le pain qu'on nous apprenait à respecter...
Bonne fin de semaine à vous. Amitiés.

Fabymary POPPINS 08/07/2016 21:00

Bonsoir Geneviève, vous avez raison de les mettre à l'honneur et les métiers manuels sont très beaux et importants et le boulanger nous nourrit en plus, je vous embrasse

Magitte 08/07/2016 23:08

Tous ces "petits métiers" qu'on rencontrait dans les villes grandes ou petites, avaient leur utilité ! Et le boulanger avait l'honneur de nourrir bien du monde moyennant quoi il était respecté ! Tout a tellement changé.....
Bonne nuit. Je vous embrasse également.

cotentine 08/07/2016 18:48

jre ....Mais impossible de répondre ,idem ,chez TRUBLION .... AH il est beau le progrès je pense vous faire un courrier papier chaque jour .....Oublions les robots ... cette bonne odeur de pain chaud ,je la retrouve ,dans le COTENTIN "La miche du manoir " blé écrasé sous la meule du moulin fraîchement rénové avec le meunier et son âne ! Ce moulin domine toute la plaine et les collines ,une merveille ,on y trouve même des orchidées sauvages !Ces petits villages gardent et font revivre les traditions des anciens !Avez vous vu la redif "des racines et des ailes" ? ce "manoir du lac" ,est une belle histoire et tant d'autres dans la région .... bonne nuit nos souvenirs ...

Magitte 08/07/2016 20:53

Vous persistez, c'est très bien ! Comme vous avez de la chance de trouver cette odeur de pain dans votre belle région en Normandie région que je connais un peu et que nous aimions tous ! Que de souvenirs d'enfance....Le Moulin....le meunier, le boulanger..."Non, je n'ai rien oublié" ! Et quand les odeurs s'en mêlent !.....
Bonne nuit à vous ! Amicalement.

cotentine 08/07/2016 18:35

DAME MAGITTE ... vous êtes insaisissable ..... je lis vos commentaires ,ma

Eulalie 08/07/2016 17:57

Georges Simenon disait qu'il écrivait comme un artisan....

Magitte 08/07/2016 20:45

Bon, je me rends compte que je commence par la fin ! tout y sera, mais dans le désordre !

Magitte 08/07/2016 18:24

Les artisans "fignolaient" leur travail ! Je ne connaissais pas cette phrase de Simenon, mais je veux bien croire qu'il écrivait comme un artisan ! Je pense même que tous les écrivains faisaient de même...Toute une époque !
Bonne soirée.