Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Il suffit d'aimer !....

par Geneviève Cotty

publié dans jadis et humour

                                        Se supporter l'un, l'autre...

                    Depuis déjà quelques années, les couples se font et se défont tout aussi facilement ! S'il y a des dégâts, notamment du côté des enfants, il parait que ce n'est pas grave, que tout s'arrange....Mes nombreuses années ont du mal à accepter cette façon de voir ! je ne suis pas moderne moi ! Et je me souviens d'un temps où, dans un couple, la patience réciproque était de rigueur. Et pourtant ! Celle-ci était parfois mise à rude épreuve ... Cette courte histoire en est la preuve !

 

                    Mon mari avait toujours des problèmes de clés...il les oubliait, il les perdait...Je lui disais toujours que si nous divorcions, ce serait pour une histoire de clés, ce qui en soi n'était pas grave, mais usant pour les nerfs, les miens surtout ! Lorsque nous avons acheté la maison près de Cavaillon, nous sommes partis de Paris un matin à l'aube pour venir déjà apporter "quelques" affaires ! La voiture était pleine à craquer ! Question rituelle en partant de Paris "as-tu bien pris les clés ?". Réponse du chef de l'expédition "oui, elles sont dans ma sacoche"...Confiante, je n'ai pas vérifié...Premier problème en arrivant à ROBION, nous ne retrouvions pas...la maison ! Pas de noms de rues, simplement un nom de quartier très étendu...pas loin de l'ancienne gare. Bon, qu'à cela ne tienne, voyant des personnes assises devant leur porte, je leur dis bien poliment et un peu honteuse tout de même "Nous avons acheté la maison de Mr..., et nous ne la retrouvons pas". Réponse "c'est celle-là," elle était à trois pas...Nous nous arrêtons, nous descendons de voiture et là, horreur, je vois mon mari fouiller dans la voiture, taper sur toutes ses poches...Oh là là, que je n'aimais pas ça ! Et pourtant, il était certain d'avoir pris sa sacoche !!!aïe, aïe, aïe ! Non, elle n'était pas là, et rien dans les poches non plus...Nous n'avions tout bonnement pas de clés, après avoir fait 800 kilomètres, la constatation s'imposait, nous étions à la rue ! Et...nous sommes remontés en voiture sous le regard goguenard des personnes à qui nous avions demandé où se trouvait la maison que nous avions achetée !!! L'asile nous a été donné par des amis de chez qui nous avons téléphoné à notre gardien à PARIS, pour nous entendre dire :"J'ai trouvé ce matin dans le garage, posée sur les poubelles, une sacoche appartenant à votre mari. Elle contient des clés, un carnet de chèques etc...." ! Je me demande si le divorce ne s'imposait pas alors ? Soulagés, nous avons attendu deux jours que notre vendeur rentre de vacances et nous passe un autre trousseau de clés.... Quel souvenir....

 

                    Quand je le disais que nous avions de la patience ! ou peut-être simplement beaucoup d'amour et de tendresse ?

                   

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

juvisienne 25/04/2010 10:49



moi qui ne suis pas patiente... qu'est ce que j'aurais rouspété !!!



Geneviève 25/04/2010 11:32



Comme je ne suis pas parfaite, j'ai commencé par rouspéter ! (c'est ma nature !) Patiente ? je ne le suis guère non plus ! mais on s'habitue !



Armide+Pistol 24/04/2010 22:03



Un épisode irritant qui se transforme en clin d'oeil affectueux. C'est bien cal l'amour.



Geneviève 24/04/2010 22:42



Irritant ? oh que oui ! mais....on a fini par en rire !



Chris 24/04/2010 19:33



Ce n'est pas drôle, mais ça fait sourire


Bon week end



Geneviève 24/04/2010 19:34



C'est ce que nous avons fait (en nous demandant ce que les voisins avaient pensé de nous !!!)



wizzil 24/04/2010 17:14



Trop drôle de ne pas retrouver "sa" maison ! J'en ris parce que la même mésaventure m'est arrivée également .. et sur le coup qu'est-ce qu'on se trouve bêtes !


Sinon pour les mariages et l'amour, je suis d'accord que la patience est un paramètre très important et que malheureusement ce n'est pas une qualité qui court les rues..


Comme pour vous, mes parents ont eu de longues années de mariage heureux, ce que je n'ai pas réussi à faire de mon côté mais bon, quand les conflits sont préjudiciables aux enfants, il faut
trancher, n'est-ce pas ?


Je vous souhaite un tout beau week-end !


ps- je viens de commencer votre livre, chouette


 


 


 



Geneviève 24/04/2010 17:26



J'étais très gênée et encore plus de repartir...sans entrer !
Merci pour mon livre !



Loic 24/04/2010 11:23



Parce que l’amour est le contraire de l’égoïsme, il était mieux accepter, mieux vécu.


Aujourd’hui, la satisfaction de soi et de des sens priment sur l’attachement et sur le don « gratuit ». Alors on défait plus facilement ce que l’on a cru faire. Mais l’avait-on fait,
justement ?


Les serments de fidélité, qui y croit encore ?


Comment peut-on comprendre le vœu de célibat d’un prêtre quand on ne sait plus ce que veut dire l’engagement de fidélité à un conjoint ?


C’est difficile mais ça existe encore…


39 ans de mariage avec la même épouse me permette d’écrire ces lignes.


Avec mon amitié. Loic



Geneviève 24/04/2010 14:04



Pas de la même génération, mais souvent "sur la même longueur d'ondes" ! Vous avez entièrement raison...L'amour aidant, on s'adaptait... Mon mari et moi avons été
mariés 58 ans, la maladie ayant abrégé ce chemin parcouru ensemble, avec les bons et les moins bons moments.
39 ans de mariage...Bien, bien..
Amitiés