Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

On ne saurait penser à tout !....

par Geneviève Cotty

publié dans humeur et humour

                                       Quelle histoire !

                    Je l'ai échappé belle ! En plus, si j'avais été une enfant, on m'aurait grondée, très fort ! voire même punie ! Mais je suis une femme d'expérience ou censée telle ! N'empêche....

                    Vendredi après-midi, une odeur de brûlé flottait dans ma chambre...Je cherche partout, regarde les prises de courant...ça ne venait pas de là ! Un soleil magnifique inondait la pièce et entre autres un petit bureau et une chaise sur le dossier de laquelle j'avais posé deux pulls, pour qu'ils restent bien à ma portée...Ah, j'oubliais, sur le bureau, j'avais posé, pour me débarrasser, un miroir grossissant qui m'encombrait un peu...Et il ne faisait pas mal là...alors, je l'avais laissé. Ce bureau est pratiquement devant la fenêtre (en ce moment, parce que je déménage souvent les meubles, histoire de changer d'environnement !). J'en reviens à cette odeur bizarre et qui me faisait un peu peur. Et je n'aime pas ce que je ne comprends pas !

                     Et tout à coup, Euréka ! j'avais trouvé...mes pulls se consumaient lentement mais sûrement et le dossier de la chaise en faisait autant ! Je n'y comprenais rien...je ne fume pas et je suis seule. Comment était-ce possible ? Décidément, je n'aime pas ce que je ne comprends pas... Enervée, contrariée, j'ai cherché partout...jusqu'au moment où j'ai eu ma fille au téléphone et elle me transmettait l'avis de son mari : réverbération avec les doubles vitrages...Et c'était ça, aggravé par la présence de mon miroir-loupe qui renvoyait le soleil ! Quelle idée j'avais eue, sans réfléchir (ce que le miroir, lui, faisait !) de le poser à cet endroit ! L'effet de loupe avait mis le feu tout doucement à mes pulls qui eux-mêmes avaient transmis au dossier de la chaise....C'était enfantin et je me suis souvenue en effet que lorsque nous allions en vacances en Lorraine, les gamins de la campagne faisaient des expériences de ce genre. Pour couper court à toute velléité de réactivation, j'ai lavé les pulls et mis la chaise à tremper toute une nuit dans la baignoire...Je ne sais si elle a aimé !

                      En résumé, je me suis sentie complètement idiote et...je n'ai plus ces pulls que j'aimais bien...ça m'apprendra ! Je ne joue pas avec les allumettes, ni avec des bougies et je n'ai pas le gaz...mais j'ai le soleil du sud ! Ma compagnie d'assurance m'octroie un "forfait" pour le tout...ça me paiera un nouveau pull ! 

                       Quelle histoire !

                      

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Armide 16/03/2010 22:30


On se sent dépité de s'être laissée surprendre par un incident dont les causes paraissent après coup bien évidentes et dont les effets auraient pu être catastrophiques. Je me réjouis de ce que
votre perspicacité ait étouffé l'incident qui ne s'est résumé qu'à un avertissement.


Geneviève 16/03/2010 22:56


un avertissement qui me sert de leçon !


Martine Réunion 16/03/2010 13:45


Heureusement que vous étiez là.....Il suffit de peu de choses....Je crois que votre mésaventure qui aurait pu très mal se terminer va nous servir à tous.....
Pensées affectueuses de la Réunion Geneviève.
A bientôt.


Geneviève 16/03/2010 14:50


Merci pour cette pensée. Cette mésaventure me sert  de leçon à moi également ...


morsli 15/03/2010 20:11


Bon sang quelle histoire ! il faudrait penser à tout ma parole.Même les objets les plus anodins peuvent se révéler être dangereusement piégeux.Heureusement l'odeur peut être secourable parfois.Tant
pis pour les pulls, cela aurait pu être infiniment plus grave.Au moins cette expérience sera profitable.
Bonne soirée Geneviève. 


Geneviève 15/03/2010 20:22


Expérience très profitable pour moi et tout un chacun ! c'est pour cette raison que je l'ai racontée, ça peut servir....


Loic 15/03/2010 18:57



Eh oui, chère Geneviève. Les loupes et autres verroteries grossissantes sont des amies dangereuses ! Elles plaisent aux yeux, quand on vieillit, mais point aux matériaux inflammables ;


Bonne soirée. Avec mon amitié. Loic



Geneviève 15/03/2010 19:03


faute d'inattention de ma part ! j'avais pourtant appris ça jadis !


wizzil 15/03/2010 17:46


Brrrrr.. heureusement que vous n'étiez pas loin !
j'ai une peur bleue du feu (un incendie dans l'apart quand j'étais bébé) et la moindre odeur suspecte me met dans tous mes états ..
Du coup, je vais faire le tour des chambres pour vérifier si mes filles n'ont pas posé de miroir face à la fenêtre (hé c'est qu'on commence à avoir du soleil en région parisienne )
Belle soirée à vous !




Geneviève 15/03/2010 18:06


J'étais protégée sans doute...J'ai eu peur après !


Véro 15/03/2010 16:53


On l'a TOUS échappé belle!
C'est incroyable cette histoire, je n'aurais jamais pensé à une chose pareille! Grâce à vous, maintenant, je ferai attention.....
Mais.... vous avez vraiment jeté les pulls? Ils étaient donc vraiment si brûlés? Heureusement que vous étiez chez vous! imaginez un peu si vous étiez partie en vadrouille plusieurs heures....
pfouit....
La chaise est-elle sèche maintenant?


Geneviève 15/03/2010 17:16


Non je n'ai pas encore jeté les pulls, je ne savais pas si ma Cie d'Assurance en avait besoin ! mais je ne peux plus les mettre et ils vont prendre la direction de la
poubelle sous peu ! la chaise souffre de son "vernis" !ça s'écaille un peu ! mais j'avais peur que le feu se ranime sous l'effet d'un courant d'air ! J'aurais pu finir comme...Jeanne d'Arc ! J'en
ris maintenant !