Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qu'avez-vous à déclarer ?...c'est le moment !

par Geneviève Cotty

publié dans Jadis et maintenant

                        Elles arrivent...

                    Vous avez trouvé ou vous allez trouver dans votre boîte à lettres, ces invitations à déclarer vos revenus...C'est l'instant, c'est le moment...L'Etat voulant nous aider le plus possible, a tout préparé ! vous n'avez plus qu'à....mais alors là, il faut y passer. A déclarer obligatoirement avant le...suivant que vous déclariez le tout, sans rien omettre, par la voie normale ou si vous êtes moderne, en ligne, la date extrême de déclaration n'est pas la même...Ajoutez, retranchez, calculez, le tout le plus honnêtement possible et dans les temps, mais surtout : Déclarez ! Il en va de l'avenir de notre pays et aussi de...notre porte-monnaie. S'il y a des risques à déclarer, il y en a aussi à ne pas déclarer ... L'état compte bien et surtout compte bien sur vous !!!

 

                      Bon, je plaisante, mais tout comme bon citoyen, c'est un exercice que je n'aime pas trop...ça vous prend du temps, de l'attention, ça vous donne la migraine...La satisfaction du devoir accompli ? Oui, bien sûr.....

 

                      Et me voilà repartie dans mes souvenirs très lointains ! Lorsque j'étais enfant, j'ai entendu parler d'un impôt sur les "portes et fenêtres". Celui-là, il a été supprimé en 1926 et j'étais donc encore très jeune, mais mes parents en parlaient et m'avaient expliqué que si les maisons étaient souvent sombres et mal aérées, la raison en était cet impôt qui taxait les ouvertures, la grandeur des fenêtres etc...Pour éviter que l'Etat ne vous rattrape au tournant, on construisait donc les maisons avec des ouvertures étroites, portes, fenêtres et tout ce qui pouvait donner accès à l'extérieur, non compris les vasistas ! J'ai relevé dans Wikipédia le petit texte que je rapporte ci-dessous (depuis que je sais faire le copier/coller, je ne m'en lasse pas !):

 

    ......                 

 

    "C'était la version moderne de l’antique impôt des Romains, l’ostiarium, qui portait sur les portes et les colonnes.

Il ne touchait pas les ouvertures des bâtiments à vocation agricole, ni les ouvertures destinées à aérer les caves (soupiraux) ou pratiquées dans les toits (lucarnes, vasistas). Les bâtiments publics n’étaient pas imposés non plus. Cet impôt fut accusé de pousser à la construction de logements insalubres, avec de très petites ouvertures, donc sombres et mal aérés, et il conduisit à la condamnation de nombreuses ouvertures, ainsi qu'à la destruction, par les propriétaires eux mêmes, des meneaux qui partageaient certaines fenêtres en quatre, ce qui augmentait substantiellement l'impôt. Étaient aussi construites des fausses-fenêtres, sans ouverture pour échapper à l'impôt, avec parfois des dessins en trompe l'oeil.

Comme il conduisait à une double taxation avec l'impôt sur le foncier bâti, qu’il était d’un faible rapport (60 millions de francs français par an à sa suppression), il faisait l'objet de dispense pendant 10 ans pour les habitats sociaux (H.B.M) depuis le début du siècle, et sous l'influence des hygiénistes, sa suppression fut obtenue en 1926."......

 

                     Alors, de quoi nous plaignons-nous ? Nous avons maintenant de grandes baies, nos maisons sont aérées et tout ça pour RIEN ! nous sommes favorisés ! Ah! j'oubliais, si vous possédiez un piano, je crois que c'était taxé aussi...il y eut même une chanson célèbre à ce sujet.....

 

                     Préparons-nous à déclarer et surtout à...payer !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Armide+Pistol 08/05/2010 21:02



Pour vivre heureux, vivons caches> Les temps changent avec nos maisons equipees de baies vitrees



Geneviève 08/05/2010 21:09



Heureusement, ce n'est plus imposable !



Chris 05/05/2010 13:50



Un coucou pluvieux, encore


Bon mercredi



Geneviève 05/05/2010 16:01



Encore une déclaration : froid et vent !



Rosine 05/05/2010 09:07


Il fut reconnaitre que la déclrtion d'impots (la barbe) est très simplifiée par rapport à quelques années. Mais le problème vec, égslement des revenus étrangers, est une vrie galère ui change vec
chaque centre d'impots. Je suis un peu plus tranquille en étnt résidente étrangère.Msis en parlsnt de taxation, je n'ai ps de souvenirs anciens, mais actuels. Mon mari aimait (un peu trop) dire que
nous avions une piscine en France et j'>

Geneviève 05/05/2010 09:25



C'est la punition annuelle !



JUVISIENNE 05/05/2010 08:23



c'est aussi le service des imlpôts qui nous mâche tout !


tout y est! ils n'ont rien oublié! plus qu'à signer...


et avec l'ordi, plus d'enveloppe, plus de timbre, plus à aller à la Poste . Je vous le dis, on nous couve !!!


 


et ... est ce qu'il n'y avait pas aussi une taxe sur les vélos ??? sur les chiens ???



Geneviève 05/05/2010 08:34



Sur les vélos, on payait une "plaque", un timbre..enfin une taxe ! ça je m'en souviens très bien ! Sur les chiens aussi je crois mais c'est très vieux !
Oui, on nous couve....!



Véro 04/05/2010 17:30



Moi, je "mâche" tout, tout, TOUT ! Comme ça.... rien à déclarer....



Geneviève 04/05/2010 18:51



Bonne idée à retenir !



Chris 04/05/2010 16:59



C'est le moment des billets doux, surtout que maintenant tout est marqué et ils n'oublient rien...


Bonne fin de journée



Geneviève 04/05/2010 17:22



bon courage !