Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Quand le progrès arrivait à grands pas....

par Geneviève Cotty

publié dans jadis et humour

                                       Début des années 1950....

                    On voulait oublier ces années de guerre, où la vie se poursuivait au ralenti, et on se jetait à corps perdu dans tout ce qui était moderne, importé très souvent et destiné à nous rendre le quotidien plus facile et agréable. Nous en avions des années à rattraper ! Alors, l'électro-ménager a fait son apparition, timidement d'abord, les prix en étant un peu trop élevés ! Il fallait savoir faire des sacrifices et ça, nous avions pris l'habitude ! Aspirateurs, réfrigérateurs, cireuses, machines à laver, que sais-je encore ...La réclame, ancêtre de la publicité, vous ouvrait des horizons et, il faut bien le dire, excitait vos envies !

                     Un petit appareil, assez cher pour l'époque, qu'on ne s'offrait pas soi-même en général mais qu'on laissait aux autres le soin de nous offrir, allait transformer la vie de la femme...J'ai nommé le moulin à café électrique! Ça semble un progrès mineur, et pourtant ! Qui se souvient des moulins manuels, qu'on "coinçait" entre ses genoux (aïe, les pincements) et qui était la punition de la ménagère, dès le matin au réveil...Pas de café moulu à l'époque, pas de dosettes, pas de café soluble, lyophilisé ou autres techniques...Il fallait moudre...Et y mettre toutes ses forces ! Mais le café acheté en grains était très bon. Petite compensation....

 

                       Je travaillais dans une société d'importation, et un représentant excellent dans sa branche, faisait donc du porte-à-porte pour essayer de placer ses appareils. Il se présente un jour chez un boucher (rien à voir avec le café) et fait ses offres de services pour notamment le moulin à café...Démonstration à l'appui...Le boucher semblait intéressé et pensait vraisemblablement au joli cadeau qu'il pouvait faire à son épouse...Notre représentant met du café dans le moulin, le branche...et oublie de mettre le couvercle...Il appuie sur le bouton et hop...le café vole dans la boutique, éparpillé un peu partout ! Ce n'était pas le but recherché et tout comme Perrette, notre vendeur disait déjà adieu à...la commande qu'il aurait pu prendre et à sa commission ! Quand, oh! stupeur, le boucher lui dit :"Je vous en prends un, c'est trop drôle" !...Brave homme ! Notre représentant racontait cette histoire à tout le monde, mais par la suite, avant de mettre en route, il vérifiait le couvercle ! Tout le monde n'est pas aussi débonnaire....

                        

                        

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

armide+pistol 27/02/2010 22:20


Le démarrage de ces instruments n'était pas encore sécurisé. Je me souviens de ce que ma grand-mère s'était fait "moudre le doigt" car elle avait seulement tenté de repousser quelques grains de
café vers le centre, en appuyant par inadvertance sur le bouton de mise en marche


Geneviève 28/02/2010 18:45


Il fallait le temps qu'on s'y habitue.


Véro 23/02/2010 10:43


Elle est vraiment drôle cette histoire!
Oui, je me souviens que nous avions un moulin à café électrique.... aujourd'hui, quel gain de temps avec le café sous vide.... on le prépare la veille au soir, et le matin, même pas besoin d'être
réveillé(e) pour appuyer sur le bouton, c'est "magique" !


Geneviève 23/02/2010 15:00


On n'arrête pas le progrès !


juvisienne 23/02/2010 08:12


ah!ah! ce vieux moulin qu'on coinçait entre les genoux! Une fois... je l'avais placé à l'envers! malheur! le tiroir s'est ouvert !! tout le café par terre! .. c'était la guerre.. avec une carte
postale... je l'ai ramassé. eh hop! ni vu, ni connu!!!


Geneviève 23/02/2010 08:56


Faire tomber du café, pendant la guerre !!! mais c'était un véritable crime !


Loic 22/02/2010 12:24



Progrès, progresser, évoluer dans le sens d’un mieux. Oui le progrès matériel de l’après guerre a réellement créé des mieux. Malheureusement,
de cette simplicité, si l’on puit dire, sont nés des « progrès » malsains, cherchant à faire de nous des apprentis sorciers, parfois et insinuant dans nos esprits de bien fausses
notions ! Mais tout de même, les progrès des « arts ménagers » font de belles avancées.


Avec mon amitié. loic



Geneviève 22/02/2010 15:04


Avancées que j'apprécie !


Robert 22/02/2010 12:18


Et l'ouvre-boîte électrique, c'était pas révolutionnaire ça, l'ouvre-boîte électrique ?


Geneviève 22/02/2010 15:06


Moi, je n'ai qu'un vieux truc qui doit dater des Romains, qui eux, ne connaissaient sans doute pas les conserves !