Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Se souvenir toujours....

par Geneviève Cotty

publié dans il était une fois...

                                        Il n'avaient pas tous baissé les bras...

                    Il y a de cela 70 ans déjà...Après des mois d'une activité très réduite, les armées étaient en plein dans la bataille et ce depuis le 10 mai 1940. Et en ce début de Juin, nous commencions à nous persuader que nous n'étions pas les plus forts ! Débâcle sur les routes, exode des civils, tout contribuait à la pagaille monstre que nous avons connue.

 

                    Et pourtant, contrairement à ce qui a été dit, l'armée n'a pas démérité dans son ensemble. Si certains officiers semblaient avoir oublié leur rôle, abandonnant parfois leurs troupes, d'autres n'avaient pas voulu baisser les bras, suivis par des soldats qui ne voulaient pas céder...Alors que le matériel ne suivait pas ou était très rudimentaire (nous n'étions pas au "top", loin de là), ils se sont défendus et ont défendu leurs positions comme des lions, avec les seuls moyens qu'ils avaient...Certains n'avaient pas de cartes d'état-major et se servaient de cartes routières pour se diriger...(j'affirme ce fait, mon frère en avait demandé à mon père pour cette raison...Malheureusement, ces cartes nous ont été retournées, la censure ne les ayant pas laissées passer....Incroyable, mais vrai). L'intendance ne suivait pas non plus...cela, nous en avions la preuve tous les jours sur les routes où soldats et civils étaient mêlés...La pagaille, il n'y a pas d'autre qualificatif !

 

                      Ces officiers et soldats courageux ont pour beaucoup donné leur vie pour notre pays. Et je ne peux que recommander un excellent livre de Dominique Lormier "Comme des Lions"- Mai-Juin 1940, le sacrifice héroïque de l'armée française"... Les batailles de l'Oise, de la Somme, entre autres, ont été meurtrières...Plusieurs jeunes de ma connaissance y sont morts, dont mon frère le 9 juin 1940...également le mari d'une amie, jeune officier et jeune papa qui n'avait pas eu le temps de connaître son fils, mort lui le 31 mai...Et combien d'autres...Ils résistaient...et annonçaient tous les résistants de l'ombre venus par la suite, ceux qui ont rejoint l'Angleterre comme ceux qui sont restés sur notre sol. C'est à eux tous que nous devons maintenant notre liberté.

 

                       Non, l'armée française n'avait pas démérité...il serait temps de rétablir la vérité. Si certains ont cru bon de devoir se rendre, il n'en a pas été de même pour tous, alors que la partie était perdue. C'était juste pour l'honneur...

 

                       "Ne pas oublier de se souvenir"...

 

                      

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Patrick 07/06/2010 09:01



Bonjour Geneviève et merci pour ce billet , il est important de se souvenir et de rétablir certaines vérités.



Geneviève 07/06/2010 09:56



Se souvenir, c'est facile...rétablir certaines vérités l'est un peu moins...



Rosine 07/06/2010 07:59


Se souvenir, transmettre...tous, n'ont malheureusement été comme ça. Dèserter existait beaucoup aussi. Nèe en 43, je n'ai ps de souvenirs réels, mis j'i, malheureusement des exemple proches où la
réalité était maquillée....


Geneviève 07/06/2010 08:07



Il y aurait beaucoup à dire sur cette période...et je ne suis pas historienne !



Armide+Pistol 05/06/2010 21:58



Les soldats ont chèrement payé une prévoyance insuffisante.



Geneviève 05/06/2010 22:57



Insuffisante ? inexistante plutôt !