Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un enfant, oui, mais pas un "enfant Roi".....

par Geneviève Cotty

publié dans billet d'humeur...

                                       Cet enfant que nous aimons...

                    Dès sa naissance, et même avant qu'il ne montre le bout de son nez, nous l'aimons ce petit. Sans nous forcer...C'est ainsi, cet amour est dans nos gènes ! Pendant de nombreux mois, nous y pensons, nous en parlons, il tient déjà une place tellement importante dans notre vie, que lorsqu'il paraît nous ne pouvons que l'admirer ! Etre parents, c'est merveilleux. C'est un mélange de joies, de soucis, de chagrins parfois, d'abnégation, mais en résumé, c'est du Bonheur... Mais cet enfant ne deviendra pas grand tout seul, il faut qu'il puisse compter sur ses parents pour l'aider à vivre, c'est-à-dire à devenir un adulte. Et ça, ce n'est pas toujours facile.

 

                     C'est aux parents qu'il incombe de l'éduquer, en suivant certains préceptes et conseils. Mais l'éducation est une chose tellement naturelle (ou qui devrait être ainsi), que je me pose cette question :"Est-il normal de lui laisser faire tout ce qu'il veut, sans discernement ? " Ce n'est pas à l'Etat de diriger..., de légiférer..." On parle beaucoup ces jours-ci de la fessée qui jadis faisait partie de l'éducation...Plus de fessée, même légère, qui est une atteinte à la dignité de l'enfant...Et la dignité des parents, et la dignité des enseignants, qu'en fait-on ? Ne transformons pas nos enfants en enfants-rois comme c'est souvent le cas, en enfants qui ne respectent rien ni personne, qui refusent toute contrainte, à qui tout est dû...

 

                      Je me souviens d'une petite scène à laquelle j'ai assisté il y a déjà 30 ans, alors que j'habitais encore à PARIS. Chez un marchand de chaussures, un papa et une maman étaient là avec leur petit garçon de 3 ans, afin de le chausser confortablement. La vendeuse lui essaie une paire de chaussures qui lui allaient fort bien. Le papa était d'accord mais le petit disait "j'en veux pas"...Alors, la maman a fait cette réponse au papa qui insistait :"Tu sais bien que ce n'est pas la peine, il ne voudra pas les mettre"...Cela se passait devant le petit évidemment ! Quelle éducation...Les parents démissionnaient devant le bambin...J'ai trouvé ça très triste et j'ai plaint l'enfant, me demandant ce qu'on allait faire de lui !!! Je ne sais ce qu'il est devenu, peut-être un gars bien...peut-être un petit chenapan ! quelle responsabilité pour les parents alors ! Nous n'avons certainement pas fait "tout bien" pour élever nos enfants, mais nous avons fait pour le mieux. Nous leur avons dit "non", nous leur avons dit "oui". Et c'est souvent plus difficile de dire "non" que d'accepter pour avoir la paix ! C'est plus fatigant et usant pour les nerfs...Mais si on explique, l'enfant comprend...

 

                       En désespoir de cause, on va légiférer...c'est reconnaître l'échec. Qu'on légifère sur les violences, sur la pédophilie, sur le martyr de certains enfants, j'approuve...Pour le reste, point n'est besoin d'une loi, le simple bon sens suffit, et surtout le désir de faire bien...Qu'on interdise les fouets, les martinets de mon enfance...trop violents, oui...Mais ne soyons pas ridicules....Il y a "d'autres chats à fouetter" !

 

                       

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Chris 30/04/2010 09:52



Pas facile l'éducation, dire non pas plus...


Belle journée, encore ensoleillée ici



Geneviève 30/04/2010 12:01



Dire non, c'est ça le plus difficile ...
Ici, soleil absent, pluie bien présente !



Patrick 29/04/2010 12:40



Je suis d'accord avec votre sujet, seuls les parents sont responsables de l'éducation de leur enfant, l'école est là pour les instruire !



Geneviève 29/04/2010 13:29



Mais qui veut l'admettre ? J'ai l'air d'une "mamie grincheuse", alors que j'apprécie notre époque pour tant de choses...Mais pour l'éducation, il y a "comme un
défaut"...