Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Excuses et...rectifications !

par Geneviève Cotty

publié dans ne pas oublier de se souvenir

                     Désolée, il semble que la conversation entre Chat et Chien objet de mon article de ce jour, se passe entre le 1er et le 6ème étage d'un immeuble !  J'avais pourtant bien disposé les photos...OB en a jugé autrement sans aucun doute....dommage ! Quoiqu'il en soit, je vous prie de bien vouloir excuser cette présentation que, personnellement, je n'aurais pas osé faire !

Voir les commentaires

Les animaux et....nous !

par Geneviève Cotty

publié dans ne pas oublier de se souvenir

IMG_0004.jpg

 

 

 

 

 

                

 

      

 

 

 

 Chat157

 

 Mickey le chat et Squirou le chien, anciens amis de la famille à Magitte, se sont rencontrés il y a déjà plusieurs mois au Paradis des animaux et ont échangé quelques souvenirs...Depuis, ils discutent volontiers ensemble: tout y passe : les souvenirs de chacun à des époques différentes, leurs vues sur l'actualité des humains...et là, il y a fort à faire !

 

                    Et hier, nouvelle rencontre :

 

                   " Bonjour Squirou lance Mickey, comment vas-tu ? "Bof répond Squirou, je n'ai pas trop le moral.".."Ah bon, pour quelle raison ? il fait beau ici et nous n'avons plus de soucis...Pour moi, plus de bruits de guerre, plus d'avions, plus de bombardement pour me laisser sans vie...un chat ne résiste pas facilement à une bombe"..."Je te crois répond Squirou, mais moi qui ai vécu en temps de paix, je suis inquiet pour les humains qui doivent subir, non pas des maux physiques, mais des "agaceries" d'ordre moral..." Sais-tu que sur terre, des groupes de personnes pensent que les enfants sont trop innocents et que, par conséquent, il faut les "déniaiser" comme on disait il y a très, très longtemps ! Alors qu'il serait si simple que les humains prennent modèle sur nous les animaux ! Nous savons bien que chat et chatte, chien et chienne ne se ressemblent pas tout à fait...et nous élevons nos petits en partant de ce principe...si nous sommes égaux devant la nourriture, nous savons bien que la nature nous a faits différents par quelques détails qui comptent beaucoup. Quand nos enfants (qu'on appelle petits) sont très jeunes, nous les éduquons en ce sens et nous leur apprenons à se respecter et à respecter leurs aînés...Et en plus, nous les instruisons pour tout ! dangers par ci, dangers par là, amitiés par ci, amitiés par là ! ...Education et instruction sont la base de tout pour les animaux et leur petite famille. Plus tard, quand nous ne sommes plus capables d'élever nos petits, nous "passons le flambeau" aux humains...Mais la petite enfance, c'est de notre ressort."

 

                       "Tu as tout à fait raison répond Mickey. Je me souviens que ma maman essayait de combattre mon penchant pour le vol ! et les parents de Magitte et son grand frère ont continué...On me grondait quand je chapardais, même quand c'était très tentant ! et après avoir reçu les caresses de ma maman, j'en ai reçu d'autres de mes maîtres qui avaient simplement pris le relais. "

 

                       Je crois que tu "penses d'or" et qu'il ne faut pas oublier que les parents doivent remplir leur rôle d'éducateur. Pour la suite, comme nous n'allons pas à l'école, ce rôle appartient à nos "hôtes". Pour les enfants des humains, même chose : Les parents éduquent, les enseignants ...instruisent. Je sais qu'on devrait leur apprendre un tas de choses élémentaires : lire, écrire, compter...Chaque humain à sa place ! "

 

                        Pour nous, humains, devrons-nous copier sur les animaux ? ça semble urgent et indispensable !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Un peu de fraîcheur....

par Geneviève Cotty

publié dans Pour sourire

                      Venant des années 1950...

 

                       En cette période un peu "scabreuse", je repense à ma jeunesse déjà très lointaine (!) et à l'enfance de mes enfants. Dans ma jeunesse, il y avait "ce dont on parlait" et "ce dont on ne parlait pas". Lorsque j'y repense, j'en viens à cette conclusion qu'il n'était pas bon de laisser les enfants dont les filles en particulier, dans l'ignorance totale de ce qui pouvait les attendre plus tard ! A mon avis, c'était aussi dangereux que de trop vouloir en raconter, dans un autre ordre d'idées sans doute...

 

                       Mais lorsque mes enfants étaient petits (années 1950), on leur laissait poser des questions sans tabous...Je me souviens de mon fils aîné, voyant notre chatte avoir des petits, me disant :"Maman, c'est comme ça aussi pour les enfants ". C'était plus une certitude pour lui qu'une question. Il avait alors 9/10 ans. Et j'en ai profité pour lui répondre "mais bien sûr"...Il s'en était contenté, trouvant "ça" tout naturel...Inutile de lui conter des histoires...Quelques années plus tard, mon mari avait acheté un livre destiné aux jeunes adolescents. Très bien ce livre que nous avons lu tous les deux avant de le passer à notre fils. Mon mari en avait discuté avec lui...c'était aussi simple que celà.

 

                        Ce même Jean-Michel avait eu un souci à la naissance de sa petite soeur ! Me voyant la changer, il s'écrie "oh maman, ma petite soeur, elle est pas finie ! ça doit pas être pratique pour elle...Et pour imiter son papa, il dit "oh là là, ces ouvriers maintenant !"...Nous venions d'emménager dans un immeuble neuf et bien des petites finitions n'étaient pas parfaites ! ...

 

                        Ma fille, âgée de 4 ans était en grande discussion avec son petit frère Philippe. Celui-ci s'aperçoit qu'il avait deux "boutons" sur la poitrine et il se croyait malade. Ma fille lui répond d'un ton sans réplique possible "mais non tu n'es pas malade, tout le monde a ça...mais pour les filles ça devient des gros os et pour les garçons ça reste comme ça "..

 

                         Ces deux petites histoires, j'ai déjà dû les raconter sur ce blog; elles font partie de mes souvenirs...Mais ne sont-elles pas "fraîches" et sont typiques de l'innocence des enfants qui ne se posent pas de questions compliquées...Pourquoi vouloir changer cette innocence ? chaque âge a ses problèmes et ne soyons pas plus pressés que la nature...

 

Voir les commentaires

Où va...l'école? où vont nos enfants ???

par Geneviève Cotty

publié dans le temps présent

                                    Nous... les vieux....(suite)

 

                     Décidément, où veux-t-on en arriver ? Je croyais, bêtement sans doute, que l'école était faite pour instruire et non pas pour s'emparer de l'esprit de nos enfants, le formater à une image (?), non, plutôt à une idéologie. Ben voilà, je me suis trompée et je suis bien obligée de l'admettre et d'admettre, dans la foulée, que je ne suis plus dans le coup ! Question que je me posais déjà hier dans mon article "Nous...les vieux"...et à laquelle je suis bien obligée de répondre que "je n'ai pas évolué"...Je ne suis plus de mon temps ! Mais il n'y a pas que moi; bon nombre de jeunes parents actuels ne sont plus d'accord. Moi, c'est en tant qu'arrière-grand-mère que je voudrais sauvegarder l'innocence (?) de tous mes petits...Mais, je retarde...il semble utile et nécessaire que tous ces petits des classes élémentaires, soient "avertis" de tout ce qu'ils peuvent faire avec leur corps...Arriver à 6 ans et être encore innocents, vous n'y pensez pas !

 

                        J'aimerais connaître quelle fut l'enfance de notre ministre de l'Education Nationale ?. Je viens de lire que des parents d'élèves d'une classe de CM1, s'étaient émus de la venue d'un "poète" David DUMORTIER, venu faire un cours à leurs enfants...Poème "Travesti" ... Je reconnais ne pas l'avoir lu...Bien entendu, les parents n'étaient pas au courant de ce "cours" et n'ont pas été amenés à donner ou non leur autorisation.Ce poète ne cache rien de sa manière très libre de vivre, de son homosexualité, ce qui le regarde et ne l'empêche pas d'avoir du talent sans doute. Nous n'en sommes plus heureusement à l'époque où ceci était répréhensible, mais nous n'en sommes pas au point qu'il y ait lieu de prôner cette homosexualité à des enfants de 7/8 ans. Chacun mène sa vie privée comme il l'entend et jusqu'à preuve du contraire, celle-ci est dirigée, concernant les enfants, par les parents qui en ont la responsabilité. L'école n'a pas à outrepasser son rôle qui est d'instruire; et il y a déjà fort à faire ! Au même titre que la religion à suivre s'il y a lieu par les enfants est du ressort des parents, l'éducation sexuelle de leur progéniture est de leur responsabilité. Et je comprends la colère d'un bon nombre de parents qui ne se sentent plus libres...

 

                          Et moi, je ne me sens plus dans le coup du tout ! Pauvres "vieux"...et surtout pauvres parents et pauvres enfants...Décidément : Où va l'école, où vont nos enfants ?

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Déménagement prévu...

par Geneviève Cotty

publié dans le temps présent

                      pour une 2ème adresse...

 

                      Il y a longtemps que ce déménagement est prévu "dans ma tête".Sans quitter Over-blog mon premier hébergeur avec lequel j'ai pas mal de soucis depuis des mois, je vais sévir également à l'adresse suivante:

 

                       www.resterzen.eklablog.com

 

                       J'espère vous y retrouver pour des commentaires (ce que j'apprécie toujours). Merci de m'être fidèles depuis si longtemps (6 ans bientôt !). Je ne sais encore comment je vais m'organiser !!! mais, au fil du temps (au fait combien m'en reste-t-il de temps ?) ça devrait pouvoir aller...Mener deux blogs à la fois, je crois que c'est de la prétention...ou de l'inconscience !

 

                       A bientôt donc...ici ou là...ou ici et là !

 

 

 

Voir les commentaires

Nous...les "vieux"...

par Geneviève Cotty

publié dans billet d'humeur...

                      Sommes-nous encore "dans le coup" ?...

 

                      Parce que nous sommes nés dans le premier quart du XX°siècle, ou même après la guerre, fin des années 1940 début des années 1950, on nous considère souvent comme des "vieux", à mettre dans un coin en attendant que la vie les quitte... Ce qu'on semble oublier,  c'est que : est vieux qui veut (je connais des jeunes qui sont déjà vieux) et des vieux qui sont restés jeunes, tout au moins dans leur tête ! D'accord, les jambes ne suivent pas toujours, mais a-t-on besoin des jambes pour aimer apprendre et comprendre ? Des vieux peuvent avoir des idées extravagantes tout comme des gens beaucoup plus jeunes ! ceci n'est pas réservé à une "classe" de la population...On n'a que lâge de ses artères dit-on...Alors, si celles-ci fonctionnent normalement et continuent sur leur lancée, admettons-le !

 

                       Mais ce qui m'ennuie et me pose problème, c'est la question que je me pose "Sommes-nous encore dans le coup ?" Bonne question ! Depuis quelques mois, nous avons des dirigeants qui, voulant laisser la marque de leur passage sans doute, s'en prennent à des valeurs qui nous avaient été inculquées et qui leur semblent fausses....La famille, les enfants deviennent la cible préférée de ces "rénovateurs"...Concernant les enfants, cela se fait par l'intermédiaire de l'école...(si ce n'est encore fait, c'est en bonne voie...) . Alors

je me pose cette question : "est-ce moi qui ne suis plus dans le coup, ou bien les "rénovateurs" qui outrepassent leurs droits et leur devoir. ?"Le devoir...c'est un mot bien désuet puisqu'il semble que nous arrivions à une époque de droits et non plus de devoirs...Or, les responsables de l'école en particulier, ont des devoirs envers nos enfants : ne pas les choquer, les respecter, les éduquer (là il y a un hic), les parents étant libres d'élever leurs enfants comme ils le sentent...C'est ce qu'on appelle le "respect de la vie privée"...Que ces rénovateurs surveillent déjà l'instruction, il y a pas mal à faire ! Et qu'ils attendent que les enfants aient pris de l'âge, qu'ils réfléchissent par eux-mêmes, pour "essayer" de leur faire comprendre le sexe ! Parce qu'au fond, tout est là..le SEXE semble si important à la vue de ces gens...Est-ce cela qui redonnera du travail aux chômeurs, aidera les plus démunis, fera que notre pays retrouve la place qu'il avait dans le monde ? Personnellement, j'en doute, comme je doute d'être encore "dans le coup". Et moi qui croyais bêtement que je m'intégrais à cette époque ? Me serais-je si lourdement trompée ? C'est désespérant...Ni intégrée, ni adaptée sans doute ... Je reste moi, avec mes idées d'un autre temps...et je garde ma liberté de penser, d'agir et de vivre. Ce que je veux, c'est rester en accord avec ma conscience...C'est ce qu'on m'avait appris jadis "Fais ce que ta conscience te dit de faire" me disait mon père...Je crois qu'en effet, tout est question de conscience. Est-ce que nos dirigeants ont des problèmes de ce côté ? j'en doute ... Est-ce qu'ils réfléchissent aux conséquences ? j'en doute encore plus ... Leur seul désir ? Faire parler d'eux et laisser des traces...même si elles sont sujettes à caution...et peut-être "diriger tout le monde vers une "pensée unique" !

 

                        Ce billet décrit le désarroi qui me gagne...Je vous remercie de bien vouloir m'en excuser.

 

 

Voir les commentaires

Tous en robe !

par Geneviève Cotty

publié dans Jadis et maintenant

                      C'était jadis...

 

                       En cherchant dans mes photos, je tombe sur celle de mon père, alors qu'il avait à peine 2 ans...Elégant le papa et, comme il aurait dit : "particulièrement croquignolet" ! Il était né en novembre 1897...

 

                       Mes-documents---famille-Lavaud_0001.jpg                      

                       Mon père était...un garçon ! et pourtant, il portait des vêtements a priori réservés aux petites filles  ! c'était la mode alors...et on ne se posait pas de questions...suivre la mode semblait le maître-mot ! Ma grand-mère, très coquette elle-même, n'aurait pour rien au monde transgressé "la mode".

 

                       Pauvre grand-mère, si elle revenait sur terre, elle serait horrifiée de lire toutes ces polémiques à propos de...sexe ! Elle qui m'avait dit un jour "pourquoi te mets-tu du rouge à lèvres, le Bon Dieu t'a fait venir au monde sans ça, c'est que tu n'en as pas besoin"...Et moi de répondre "il m'a fait venir au monde toute nue, ce n'est pas pour ça que je me promène dans cette tenue" ! Elle était, disons "pudibonde"...et surtout pas très moderne ! Mon père, lui, trouvait toujours bizarre cette mode des robes pour les garçons ! Mais...

 

                       La "théorie du genre", le livre "Tous à poil", enfin cette actualité qui fait couler beaucoup d'encre et émeut tous les anciens (dont je suis) , n'auraient pas eu le bonheur de lui plaire ! Je le connaissais bien mon père ! Et il l'aurait dit tout fort !

 

                       Peut-on reprocher aux gens âgés, qui font déjà beaucoup d'efforts pour vivre dans ce siècle un peu "tourmenté", de ne pas tout accepter, ou d'accepter contraints et forcés ? Nous sommes d'une époque où l'éducation était primordiale, cette éducation comprenant le respect de l'autre jeune ou vieux, l'acceptation sans y faire référence, des différences entre garçons et filles...Nous avons déjà accepté le parler "décontracté" de tous, les mots qui auraient eu du mal à passer jadis et vous auraient envoyé "faire des lignes", les amourettes des jeunes de plus en plus tôt...et tant d'autres choses qui nous choquent. Qu'on ne nous en demande pas trop ! les efforts ne doivent pas tous venir du même endroit !

 

                       

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Méli-mélo musical et....

par Geneviève Cotty

publié dans le temps présent

                      Autres nouvelles....

 

                      Ce matin, abandon de la télé et de la radio (même pour la musique) ! J'ai "replongé" mon nez dans mes CD et je ne l'ai pas regretté ! Que d'airs un peu oubliés me sont revenus à la mémoire...Un "pot-pourri" de chansons françaises et de chanteurs inconnus ou presque de nos jeunes, a égayé ma matinée ! il me fallait bien ça pour "travailler" avec courage chez moi ! avec courage ? oui sans doute, mais pas avec rapidité...C'est fou ce que je deviens lente ! bon d'accord, ma "patte folle" m'empêche un peu d'avancer à un rythme normal actuellement. Est-ce uniquement cette jambe ou...le poids des ans ?

 

                       Pour en revenir aux chansons, j'ai apprécié Yves Montand, Jean Sablon, Georges Guétary, Luis Mariano et tant d'autres. Mais oui, je ne renie pas mon époque, peut-être un peu désuète pour les jeunes ? Ces chansons avaient des paroles sensées en principe, les chanteurs avaient de la voix ! et...c'était ma jeunesse ! Ah celle-là, j'y repense souvent ! et à écouter toutes ces voix, je pense avec un peu de nostalgie à ce qui a été...Mais il ne faut pas croire que je n'apprécie pas notre époque actuelle ! Elle aussi peut avoir du bon, ne serait-ce que par tous les progrès qu'elle nous a apportés et que nous ne connaissions pas jadis ! Il faut un peu de tout et de tout un peu...Est-ce le mélange qui ne se fait pas bien ? Je me suis donc "ressourcée" comme on dit maintenant et j'ai admiré presque tout...Petite restriction car tout n'était pas parfait jadis !

 

                        Et quand j'en ai eu assez, estimant que tout devait avoir une fin, j'ai ouvert mon ordinateur et j'ai voulu regarder les "gros titres" des journaux ! Las ! mal m'en a pris ! Je me suis trouvée replongée dans des nouvelles un peu décevantes...Il paraîtrait (j'emploie le conditionnel volontairement) qu'un livre circule actuellement dans les écoles, et dont le titre est déjà tout un programme "Tous à poil"...ça semble faire un peu désordre ! Nous avions déjà le bruit courant sur la "Théorie du genre"qui serait enseignée dans les petites classes...Bon, le sexe est devenu pratiquement "l'emblème national" dans notre pays. On veut bien avoir des ignorants en français, en histoire, en sciences, en maths, mais surtout par en "sexe" ! Vraies nouvelles ou fausses nouvelles ? Le livre existe vraiment...Quand verrons-nous des élèves de classes primaires manifester et demander à leur maître ou maîtresse de se "mettre à poil "...Qui s'amusera le plus ? Et le respect où se nichera-t-il ? Votre patron vous ennuie ? vous estimez qu'il vous pourrit la vie ? alors ordonnez-lui de se mettre à poil et...attendez sa réaction ! Et s'il vous fichait une fessée à "cul nu"? C'est ça qui serait drôle !!!

 

                         Pour moi, entre mes chansons un brin vieillottes et ces nouvelles qui circulent, j'ai déjà choisi ! En route pour les vieilles chansons, celles d'un temps que les moins de 50 ans ne peuvent pas connaître...et qui, à défaut de nous faire comprendre le sexe, nous faisaient supporter travail et soucis journaliers.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Souvenirs .... de PARIS !

par Geneviève Cotty

publié dans Jadis..

                      Chocolat, mon "bon" souci !

 

                       Les méandres de mon cerveau me sont impénétrables ! Pourquoi ce matin ai-je pensé au chocolat, aliment que j'adore mais...qui ne me rend pas mon amour ! Dieu, que ça me rendait malade surtout jadis...Un carré de chocolat, lit assuré ! Des "crises de foie" à profusion m'expédiaient au lit, volets de chambre fermés...J'en étais arrivée à demander à la famille de ne plus m'offrir de chocolats pour Noël, ce qui avait révolté mon mari...qui pensait que lui serait privé puisque, en mari dévoué, il mangeait les miens !

 

                       Et voilà que ce matin, sans raison particulière, je me revoyais à PARIS, dans ce onzième arrondissement que nous avons habité pendant une vingtaine d'années...Et...une odeur de chocolat me submergeait ! Lorsque je conduisais mes fils à l'école, je passais par la rue Léon Frot (si mes souvenirs sont exacts), et là, suivant le sens du vent, "mon coeur levait" invariablement ! C'est que dans cette rue ou à proximité, se trouvait une usine des Chocolats SUCHARD ! Oh, cette odeur...je la sens encore...et ce n'est pas un bon souvenir ! Toute la rue en profitait, sur des dizaines de mètres (et même plus)...Ce qui mettait mes enfants en appétit, me "chavirait" !  Et pourtant, ces chocolats étaient très bons...Je pensais alors que je n'aurais jamais pu travailler dans un tel établissement, même dans les bureaux ! Qu'aurait-on fait de moi, grands dieux ! Je n'aurais pas été rentable...

 

                        Encore actuellement, j'hésite à manger du chocolat que je supporte mieux cependant ! (J'ai bien fait de vieillir !).

 

                        Ce quartier de PARIS, je l'aimais. Je revenais chez moi en empruntant le boulevard Voltaire où toutes les boutiques me "tendaient" leurs vitrines, toutes plus attreyantes les unes que les autres. C'était encore l'époque des "petits commerces" permettant à toutes les ménagères de faire leurs courses journalières chez des commerçants connus et qui vous conseillaient...Une sorte d'amitié liait commerçants et clients . Je repensais à tout ça ce matin me trouvant transportée fin des années 1950/début des années 1960...Et je dois ces souvenirs à une odeur de chocolat ! Merci SUCHARD ! Au fait, cette maison existe-t-elle encore ? Tout passe....

 

 

Voir les commentaires

Aujourd'hui 6 février 2014...

par Geneviève Cotty

publié dans Jadis et maintenant

                      Je me souviens...

 

                      Me souvenir...ça m'arrive souvent...Que voulez-vous, on ne peut avoir accumulé les années, sans qu'il en reste quelque chose qu'on appelle souvenirs et qui peuvent être bons ou...moins bons !

 

                      6 février 1934 ... La République avait tremblé sur ses bases... Des émeutes dans PARIS avaient lieu depuis plusieurs jours...Et moi, très jeune encore, j'avais peur ! Mon père travaillait à PARIS alors que nous habitions en banlieue et il nous racontait les échauffourées dans PARIS, les autobus renversés puis brûlés...Nous avions peur pour lui de cette "révolution" qui, sans dire vraiment son nom, était le reflet du mécontentement et du "ras-le-bol" du peuple. Que de scandales (affaire STAVISKY dans laquelle avaient trempé bon nombre de nos représentants). Mais au fait, je vous ai déjà raconté tout ça dans un article écrit en 2009...et que vous pouvez relire en feuilletant mon blog, à cette adresse:

 

 

 

                       La relecture de ce souvenir permet de constater que "Rien n'a changé" en 80 ans...Toujours des arnaqueurs, toujours des gens malhonnêtes, toujours des pauvres, toujours des trop riches, toujours du chômage, toujours la crise...cette crise qui n'est plus la même...on efface tout et on recommence ! Et, toujours des extrémistes de tous horizons...Ce qui a changé, c'est que nous sommes arrivés à la Vème République, que le président de la République est élu par le peuple, qu'il n'y a plus de président du Conseil...pour des résultats...hum ! peut-on dire identiques ? disons "pas tellement mieux...J'étais bien jeune en 1934, mais mes oreilles traînaient et j'entendais ce qui se disait autour de moi. Si mon père était encore là, il ne décolèrerait toujours pas ! Pauvre Papa qui n'aimait pas la politique et m'a transmis son aversion pour elle !

 

                        Mais quand donc les hommes s'entendront-ils, non pas "sur notre dos", mais pour notre plus grand bien ? Je rêve et j'espère...

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires