Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Cherchez...et vous trouverez...

par Geneviève Cotty

publié dans humour et temps présent

                    "Bon sang...mais c'est bien sûr !"

 

                    Toujours curieuse de tout, je lisais hier sur le NET les dernières nouvelles...Et je tombe en arrêt devant cet article :"Des chercheurs ont découvert que le miel était efficace contre la toux nocturne des petits..."Et il était ajouté à l'article "qu'il s'agissait d'un remède simple et peu coûteux..."

 

                    Bien entendu, mes souvenirs d'enfance ont afflué ! Comme je me souviens de ces boissons chaudes (tilleul en général) additionnées d'une bonne cuillèrée de miel, que ma mère m'apportait en pleine nuit, parce qu'elle m'aimait et me soignait bien et...qu'elle ne pouvait pas dormir....Ben oui, si je me "taisais" dans la journée, je choisissais la nuit pour tousser très fort afin que tout le monde en profite ? ça n'allait pas jusque là....Mais bon, le résultat était le même.

 

                    Si je me souviens si bien de ce traitement, c'est parce que je n'aimais ni le tilleul, ni le miel ! Alors, me faire avaler cette boisson au milieu de la nuit était méritoire !

 

                     C'est vrai que le miel adoucit et c'est vrai que lorsqu'on est enrhumé, on a vite le réflexe "miel", même ma grand-mère utilisait déjà ce remède qu'on redécouvre...

 

                     "Bon sang...mais c'est bien sûr !"...il suffisait d'y penser !Et c'est justement parce qu'il s'agissait d'un remède peu coûteux qu'on l'utilisait jadis (et même encore maintenant...)

 

                      Progrès ? vous avez dit progrès ?

Voir les commentaires

Comme il faisait bon alors....

par Geneviève Cotty

publié dans Jadis et maintenant

                    Mes étés d'enfance....

 

                    Alors que j'en suis arrivée à l'automne de ma vie (peut-être même à l'hiver !) je repense aux étés de ma jeunesse, "quand il y avait encore des saisons ma bonne dame" ! Comme maintenant, il y avait certainement des périodes plus ou moins belles, pluvieuses, orageuses...mais ça...je l'ai oublié ! Je ne conserve que le souvenir de beaux étés, les autres, je les ai remisés dans un coin...chut, ne les réveillons pas !

 

                     Pour moi, il faisait toujours chaud l'été, tout d'abord quand nous allions en Lorraine, puis plus tard, quand la période des vacances nous amenait à JULLOUVILLE LES PINS, au bord de la mer ! Quelle charmante station familiale alors... Nous attrapions des coups de soleil et pourtant...ce n'était pas faute de ne pas nous couvrir ! c'est que nous n'étions pas trop dénudés jadis ! enfin, un peu plus qu'en région parisienne....La pêche aux coques sur le sable mouillé, ne "pardonnait pas", la réverbération aidant ! Mais comme nous étions heureux, surtout nous les enfants ! Nous n'avions pas de soucis, pas comme nos parents qui parlaient déjà de la guerre qui se profilait à l'horizon...Mais la guerre, savions-nous ce que c'était, enfants d'après celle de 1914/1918 ? celle-là même que nos pères avaient faite et qu'ils ne pouvaient oublier ? Bien sûr, on nous racontait...Mais nous étions en vacances, au bord de la mer et cela seul comptait...Baignades, château de sable, gymnastique sur la plage, et jeux divers que nous inventions ! Je sens encore l'odeur de la marée....

 

                       C'était le bon temps...Maintenant, après avoir eu un début d'été un peu curieux, voici que dans la ville où j'habite, nous avoisinons aujourd'hui les 38°! C'est un peu chaud , tout au moins pour moi ! Mes ventilateurs sont en marche...ça donne un peu d'air ! Pour le reste, volets et fenêtres fermés font un barrage à cet air chaud qui arrive de l'extérieur ! Comme on dit :"il faut faire avec !"...Ne nous plaignons pas...Et puis, tout le monde n'est pas vieux et retraité ! il y a ceux qui sont en vacances et qui sont heureux d'avoir du beau temps, ne serait-ce que pour les souvenirs qui viendront les visiter plus tard ....

 

                        Cette chaleur ramollit ma matière grise et va m'obliger à quitter ce blog pour aujourd'hui...Je vais aller jouer au Scrabble dans une pièce climatisée...Mon corps et mon esprit seront ainsi protégés !

 

                         A plus tard....

Voir les commentaires

Souvenir pénible....

par Geneviève Cotty

publié dans humeur et réflexions

                    Tout ça pour une chemise...!

 

                    Je viens de lire un article d'un Quotidien national comme on appelle ces journaux...Le titre a aiguisé ma curiosité et...j'ai tout lu...on s'instruit comme on peut ! Il s'agirait en l'occurrence d'une pétition en ligne, faite par un médecin blogueur et qui s'élève...contre les chemises des malades dans les hôpitaux, qui laissent les fesses à l'air...Il y aurait bien d'autres sujets de réclamation concernant nos hôpitaux, mais celle-là a tout de même son importance, puisque, d'après ce médecin ça consiste en un "manque de respect de la dignité des malades"...

 

                     Je n'ai pas lu cette pétition faite sur "un réseau social" paraît-il, mais si c'est exact, je peux affirmer que je suis entièrement d'accord sur ce "manque de respect de la dignité des malades" dans l'ensemble (chemises à part !). Et voilà que me revient à l'esprit un souvenir très pénible....Le jour de Pâques 1981, venus de la Provence, mon mari et moi rendions visite à mon Père âgé et gravement malade, qui se trouvait dans un grand hôpital de la banlieue proche de PARIS...Non seulement mon père était très malade, mais il était aveugle depuis quelques années...En arrivant dans sa chambre, nous le trouvons assis dans un fauteuil, avec simplement sur lui...un maillot de corps lui appartenant, mais dont la longueur ne descendait pas plus bas que la ceinture....Oh, mon père était tout propre, toilette bien faite, rasage parfait...Nous avons eu un sursaut et mon mari a pris une couverture pour lui mettre sur les jambes et plus haut...Et mon pauvre père a eu cette phrase dite si tristement :"tu vois, ils m'ont fait beau..." Je n'oublierai jamais...J'ai ressenti combien il souffrait moralement, lui qui portait toujours chemise, cravate et...épingle de cravate ! Là, rien, presque nu...Il ne se voyait pas mais ressentait de la honte...

 

                      Trois jours plus tard, il est décédé et moi j'ai toujours cette vision de mon père...Comme il a dû souffrir, et pourquoi ? Est-ce que ça donnait moins de travail au personnel ? Quand on l'appelait par son prénom au lieu de l'appeler Monsieur suivi de son nom de famille, est-ce que ça donnait moins de travail ? Manque de respect tout simplement...

 

                       Je me souviens de ma mère, quelques années plus tard, ayant été hospitalisée à l'hôpital d'Avignon et qui me disait :"c'est bien ici, on vous appelle Madame..." C'était bien oui, mais tellement normal...

 

                       Alors, ces chemises ouvertes derrière et qui laissent les fesses à l'air, si elles sont remplacées par d'autres plus correctes...d'avance je dis MERCI à ce médecin. Il aura fait oeuvre utile ! Les personnes âgées sont des êtres humains et ne peuvent pas toujours dire ce qu'elles ressentent et qui peut leur faire si mal !

 

                       Un geste gentil, un peu de respect...et si ça aidait à la guérison ?

 

 

Voir les commentaires

Petite "piqûre de rappel"....

par Geneviève Cotty

publié dans ne pas oublier de se souvenir

                    Concernant ce blog...

 

                     Surprise hier en allant visiter un site que je ne connaissais pas, d'y voir intégralement reproduit mon article du jour (en copié/collé vraisemblablement)...

 

                     Je voudrais rappeler que ce blog et les articles qui y figurent, sont ma propriété...J'écris ce que je pense, ce qui me vient à l'esprit...Le tout est de mon "crû" ! Donc j'y tiens...Alors si de nouveaux lecteurs désiraient reproduire sur leur blog l'intégralité de mes articles, je dis NON, surtout pas sans m'avoir demandé une autorisation auparavant...Par contre, ils peuvent diriger leurs propres lecteurs sur mon site en:

                     -donnant l'adresse du site

                     - indiquant le nom de l'auteur de l'article

                     Et bien sûr, ils peuvent me laisser des commentaires !

 

                     Je ne vise absolument pas mes lecteurs habituels devenus des amis. Je sais qu'ils me respectent et respectent mes droits !Le tout fait partie de la liberté individuelle .

 

                     Merci d'avance... Ne voyez aucun mouvement d'humeur dans cette mise au point que j'ai été obligée de faire...

 

                    

Voir les commentaires

Et hop ! un petit billet d'humeur...

par Geneviève Cotty

publié dans billet d'humeur...

                    Questions...sans réponses...

 

                     Si je suis contente qu'on soit gouvernés par des gens "normaux" (le contraire m'eut horrifiée), je me demande ce qu'est exactement la normalité ? Pour moi, il y a encore peu de temps, était normale toute personne qui disait des choses justes et surtout réfléchissait avant de parler; en résumé, qui disait et faisait des choses sensées, sans arrières-pensées...et surtout pas dans le but de se faire admirer indûment, de se faire valoir...Pour se faire admirer et se faire valoir, il n'y a qu'à agir pour le bien de la France en particulier et de tous en général...

 

                     Mais, est-ce bien raisonnable de dire "Moi je..." sans s'occuper des conséquences ? Moi je prends le train, débrouillez-vous pour assurer la sécurité de tout le train, car il faut bien admettre qu'à moins de mettre à disposition un train spécial dans lequel ne circulera qu'une haute autorité, d'autres voyageurs partiront aussi en vacances, en famille...Et qu'adviendrait-il si un "hurluberlu" quelconque (il n'en manque pas en liberté), venait à déposer une bombe ou à préparer une attaque d'envergure de ce train ? Des innocents, normaux, paieraient pour un geste grandiloquent et irréfléchi ! Vous me direz que ça ne serait que du "menu fretin" et que, même, en réfléchissant bien, les conséquences dramatiques "auréoleraient" le responsable...car il y aurait un responsable qui deviendrait une victime...les médias s'en occuperaient....Là, je vois tout en noir....mais on ne sait jamais !

 

                     Jadis, nous avons eu un Président pas tout à fait normal, Monsieur Paul DESCHANEL...Il est tombé du train alors qu'il se rendait à Montbrison...Il était en pyjama...Il a eu sa petite heure de gloire puisque les chansonniers de l'époque n'ont pas raté une si belle occasion pour le brocarder...Une chanson courait sur toutes les lèvres. Mais il n'y avait pas eu mort d'homme....

 

                       Avion ou train...il y a des risques et nous en sommes aux économies. D'accord...Quel est le montant de celles-ci par rapport aux risques éventuels ?

 

                       Que de questions...alors que ça ne nous regarde pas semble-t-il ...

 

                        Je chipote encore...ce n'est rien...c'est la "bile" ...c'est tout à fait normal...

Voir les commentaires

Une promenade ombragée...et rafraîchissante !

par Geneviève Cotty

publié dans il était une fois...

                    L'ISLE-sur la SORGUE..

 

 

mes images-2

 

                               Si j'étais encore sur terre, je souffrirai de la chaleur en ces jours d'été ! Heureusement, comme je l'ai déjà dit, j'adorais me baigner et tout l'été, ma vie à ROBION était agrémentée de baignades ! Tout d'abord le Canal qui passait tout près de la maison et ensuite, mon maître m'emmenait à l'ISLE-sur-la SORGUE où coule...la Sorgue évidemment ! Patou et Magitte aimaient beaucoup cette petite ville si rafraîchissante ! Elle est traversée par la Sorgue, jolie rivière, dont les eaux se partagent à un certain endroit appelé..."Le Partage des Eaux" . C'est magnifique !

 

Fichier:Partage des Eaux.jpg

 

                     J'aimais beaucoup me baigner à cet endroit, tout comme les petits-enfants de Patou et Magitte ! ils me lançaient des bâtons le plus loin possible et j'allais les rechercher ! C'est un bon moyen de se rafraîchir quand il fait chaud !

 

                     Un jour que nous étions partis dans la ville simplement pour nous promener, Patou m'a enlevé ma laisse et m'a dit "vas-y !"Il n'y avait pas besoin de me le dire deux fois : je me suis donc jeté à l'eau. Mais pour ressortir, je recherchais toujours la facilité...Alors, je continuais de nager malgré les appels de mon maître...Lui, il courrait sur la route qui longe les berges bien verdoyantes ... Nous avons ainsi traversé une grande partie de la ville, jusqu'au moment où j'ai aperçu quelques marches qui remontaient sur la route ! C'est quand même plus facile que de s'agripper aux herbes et quand on peut s'éviter des efforts, il faut en profiter, ce que j'ai fait ! Et Patou n'était pas content ! il m'a grondé...mais qu'est-ce que je m'étais amusé ! Je n'ose pas dire que c'était lui qui tirait la langue...mais... Et pendant ce temps, Magitte arrivait tranquillement, sans courir...Quel souvenir...L'eau était fraîche, ma réception par mon maître aussi !

 

                     Ce sont des souvenirs de jeunesse, de ces temps heureux où j'étais l'ami fidèle de mes maîtres et le compagnon de jeux des vacanciers !

 

                      A une autre fois...Si vous avez l'occasion d'aller à L'Isle-sur-la-Sorgue, n'oubliez pas le "Partage des Eaux"...Et pour les amateurs, il y a la brocante toutes les semaines....un régal....

 


Voir les commentaires

Double sens .....

par Geneviève Cotty

publié dans humeur et humour

                    Oh! ces mots...

 

                    Je me souviens d'un temps où j'ennuyais mes enfants avec "la valeur des mots", m'attirant cette réflexion de ma fille "oh toi, avec tes mots !..." Ce qui voulait tout dire et notamment que j'étais un brin embêtante ! (même un peu plus que ça !).

 

                    Mais je remarque que j'avais certainement tort de les reprendre puisque maintenant, on peut donner plusieurs sens à certains mots : par exemple, Estimation, évaluation, surtout lorsqu'il s'agit de biens immobiliers !

Nos hommes politiques, et en particulier nos chefs d'état successifs, doivent faire une estimation de leurs biens lorsqu'ils prennent leur fonction....A ce moment, c'est l'évaluation qui s'applique et ils doivent déclarer à combien ils évaluent ce qu'ils possèdent....N'ayant pas l'intention de vendre quoi que ce soit, l'évaluation se fait "au ras des pâquerettes", de même que celle qui est faite après une succession, alors qu'il y a des droits à payer...(ça se voit fréquemment ça...). On ne paie jamais d'impôts par plaisir !

 

                      Mais lorsqu'on désire vendre un bien immobilier, l'estimation entre en jeu ! Il faut faire valoir son bien et en retirer, si possible, un bon prix ! Il arrive que le bien soit surestimé... Ne serait-ce que pour pouvoir "faire une fleur" à l'acquéreur éventuel. On est alors persuadé que le bien est jugé à son juste prix (ce qui est souvent vrai)...

 

                       Je ne veux surtout pas faire le procès de l'immobilier, et lorsqu'il y a entente entre le vendeur et l'acquéreur, chacun est persuadé d'avoir fait une bonne affaire.

 

                        Non, ce que je me demande, c'est par qui est faite l'évaluation des biens de ceux qui nous dirigent ? Si je me pose cette question, c'est à la suite d'un article que j'ai lu ce matin...Et je me dis que les temps ont dû bien changer et que la Côte d'azur s'est sacrément démocratisée....Avoir des biens dans les Alpes Maritimes, villa et deux appartements, "ça eut payé, mais ça ne paie plus"....Et vous ne risquez plus de payer l'ISF....Encore que, à la revente de ces mêmes biens...on ne sait jamais....Il peut y avoir un gouffre entre l'évaluation obligatoire et l'estimation en vue de vendre !

 

                        Je chipote trop comme toujours...les mots ne sont plus ce qu'ils étaient....

Voir les commentaires

Mais oui, ça a existé....

par Geneviève Cotty

publié dans il était une fois...

                    Le temps jadis...et ses "lois"...

 

                    A chaque fois que je publie sur ce blog un article concernant ce que j'appelle "le temps jadis" (pas si jadis que ça puisqu'il s'agit de l'époque de ma jeunesse !!!), je m'aperçois que certains lecteurs se rappellent leurs propres souvenirs et...qu'ils en sont heureux, d'autres se posant cette question "c'était ainsi jadis ?"...

 

                    Mais oui, ça a existé cette époque de vacances au cours de laquelle très peu de personnes prenaient des vacances...Quand les familles pouvaient envoyer leurs enfants à la campagne, chez des grands-parents ou des oncles et tantes, elles s'estimaient déjà favorisées ! Quand on allait à la mer, et là, c'était le bonheur total, il y avait des règles à respecter : pas de baignade avant 4 heures de l'après-midi, la digestion de l'époque se faisant sans aucun doute plus lentement que maintenant (à moins, tout simplement que ces règles soient maintenant remisées avec les "remèdes de bonne femme", ou qu'on soit moins prudent ? )!

 

                    Mais oui, ça a existé les médecins qui venaient voir leurs patients, été comme hiver, habillés comme pour un mariage maintenant (et encore !) et coiffés d'un chapeau melon ! Je viens de voir à la télévision un médecin de la Grande-Motte, faisant ses visites dans un camping, en chemisette blanche. Les malades ne sont ni mieux, ni plus mal soignés et le médecin est certainement plus à son aise ...

 

                    Mais oui, ça a existé le manque d'eau, d'électricité, de gaz dans les appartements...Les cuisinières qui chauffaient été comme hiver pour faire cuire la soupe, les tartes et les bons petits plats du dimanche...Le linge qu'on lavait "à la main" et qu'on repassait avec des fers qui chauffaient sur la cuisinière également ! la vaisselle qu'on lavait dans une bassine, sans produit dégraissant???juste un peu de cristaux de soude pour adoucir l'eau....La toilette qu'on faisait dans la cuisine ou dans une pièce exigüe appelée "cabinet de toilette", en manipulant des brocs, des cuvettes, des seaux....

 

 

                    Mais oui, tout celà et beaucoup plus a existé...Et j'ai connu cette époque. Difficile de s'imaginer ?Et pourtant, il me semble que c'était hier...

 

                     Je ne sais si on apprend aux enfants à l'école "comment c'était avant"....Il me semble que dans la négative, il serait indispensable de le faire, ne serait-ce que pour voir les enfants apprécier leur bonheur, bonheur qui leur semble tout à fait normal...Lorsqu'on a manqué de quelque chose, je crois qu'on apprécie bien mieux quand enfin on en profite !

 


Voir les commentaires

Comme Perrette....

par Geneviève Cotty

publié dans Pour sourire

                    Et...patatras !

 

                    Ce n'est certes pas la grande nouvelle du siècle, mais pour moi...quelle aventure ! Mercredi 25 juillet, je participais à une sortie...repas au Casino de ma ville, et puisque j'étais lancée...essai de jeu audit Casino ! ça, c'est un truc que je n'avais jamais fait ! mais à mon âge, il faut bien avoir un peu goûté à tout, histoire de "ne pas mourir idiote" !

 

                    Je savais que dans notre groupe, il y avait de simples habitués qui veulent s'amuser et même quelques "acharnés"qui jouent ...pour gagner !

Moi, je voulais juste savoir en quoi "ça" consistait ! Mais quand même, en partant, je me disais que si je gagnais (on ne sait jamais), je répartirais mes gains entre des achats pour moi...(quelques petits trucs que j'aimerais avoir) et des cadeaux aux membres de ma famille ! Heureusement, ça, je ne l'avais pas ébruité .... Telle Perrette, je m'étais fait un beau programme ...

 

                     Après le déjeuner très convivial et bon, visite du Casino....et je me laisse entraîner vers une "machine à sous" qui m'a absorbé un billet de 10 euros avant même que j'aie eu le temps de faire ouf ! Et c'était parti ! Comme je n'y connaissais rien, je me suis laissée guider "appuyez sur cette touche, sur une autre..."quelle vitesse ! je ne suis pas une rapide moi ! Je n'ai rien compris si ce n'est qu'au bout de très peu de temps, mes "gains" par centimes avaient été absorbés par mes pertes....Mes 10 euros avaient disparu et je n'avais absolument rien gagné et absolument rien compris ! Expérience concluante...Je ne rejouerai pas ! Adieu veau, vache, cochon, couvée..."mais qu'est-ce que je raconte ! Tout simplement adieu mon beau billet rose de 10 euros et mes rêves les plus fous !

 

                       Promis, je ne recommencerai pas....

 

 

Voir les commentaires

Vacances d'antan....

par Geneviève Cotty

publié dans il était une fois...

                    Au bord de la mer...

 

                    Lorsque j'étais enfant, j'avais la chance de partir en vacances avec ma famille...Les premières années, direction la Lorraine où nous passions un mois chez mes grands-parents où nous étions heureux...quels souvenirs !Mais un jour, mon père décida de nous emmener au bord de la mer....Nous venions juste de faire connaissance avec celle-ci, quelques mois plus tôt à l'occasion de Pâques... Alors là, c'était l'Aventure (avec un grand A !)...Des amis de mes parents ayant leur famille à JULLOUVILLE (Manche), nos vacances furent vite organisées...Il existait à l'époque une "Pension de famille" à BOUILLON (commune dépendant de Jullouville si je me souviens bien)...Ce n'était pas l'hôtel, mais pour nous, ça y ressemblait beaucoup ! Nous y avions des chambres, une salle à manger commune où les vacanciers se retrouvaient à chaque repas, ce qui était très sympathique ! la nourriture y était simple mais excellente...Est-ce que les pensions de famille n'auraient pas quelque chose à voir avec les Gîtes actuels ? Une convivialité y règnait, ainsi que la bonne humeur ! et petits et grands se faisaient des amis...Mon père y avait même retrouvé un camarade de classe de l'école LAVOISIER à PARIS ! Inutile de dire que leurs souvenirs de jeunesse alimentaient les conversations pendant les repas ! De vrais potaches !

 

                      Avant de partir pour JULLOUVILLE, il avait fallu s'équiper "pour les bains de mer" et ça, ce ne fut pas une mince histoire ! Expéditions à PARIS pour courir les grands magasins et choisir les maillots, les chapeaux, les tenues, les objets de plage (pelles, seaux, rateaux...) C'est qu'à JUVISY, nous n'avions rien de tout ça ! Je me souviens de mes premiers maillots de bain qui feraient frémir d'horreur les petites filles de maintenant...Dénudés, oui un peu, mais très peu ! Il fallait rester très corrects ! pas question de maillots deux-pièces (je ne sais même pas si ça se faisait !). Certains maillots avaient même une petite jupette...Et le tout était un peu long à sécher...quand on sortait de l'eau, on allait se changer dans une cabine de plage que mon père louait pour le mois ! C'était la façon de vivre alors !

 

                       La plage ? nous y allions le matin. Bain à 11 heures. Puis on y retournait l'après-midi, pas avant 16 heures, et bain à 17 heures...Il fallait attendre la digestion...Et on obéissait, en rouspétant bien un peu, mais...c'était ainsi ! Le soir, à la pension de famille, il y avait parfois des "animations" organisées par les pensionnaires : saynettes...chants...etc...On ne s'ennuyait pas. Chacun y allait de son petit talent !

 

                        Que ces vacances d'antan m'ont laissé de bons et inoubliables souvenirs ! Et toutes ces joies, je les voyais alors avec des yeux d'enfant...c'est tellement mieux !

 

                         Nous sommes retournés à JULLOUVILLE quelques années après la guerre, avec nos enfants, mon père nous ayant loué une petite maison....La plage était toujours aussi belle, mais...je n'ai jamais pu retrouver mes impressions "d'avant"...Nos enfants ont beaucoup aimé...ils étaient jeunes eux...nous déjà un peu moins !

 

                       

Voir les commentaires