Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Histoire "ancienne"....

par Geneviève Cotty

publié dans il était une fois...

                     En cette année 1933...

 

                     Je viens de consulter le programme de la télévision de ce soir...Il y en a un qui retient mon attention, parce que, malheureusement j'ai vécu l'époque de la montée du nazisme... Moi, à ce moment, je venais d'avoir 10 ans et si je ne m'intéressais pas trop à ce qui se passait, je n'étais pas sourde ! Et mes parents, famille, amis, parlaient et faisaient part de leur inquiétude...Il faut bien reconnaître que cet Hitler, avec ses théories, n'emballait personne hormis un grand nombre d'allemands...Mon père était soucieux comme beaucoup d'hommes qui sortaient à peine de la Grande Guerre...Hitler ne pouvait amener que la guerre, prévisions justes d'ailleurs !

 

                      De gré ou de force, grandes personnes, enfants parlaient de cet homme. Début de l'année 1933, je suis emmenée dans une clinique, une péritonite ayant cru bon de venir assombrir mon avenir !!! J'avais dans ma chambre une petite fille de mon âge à peu près...le vrai "titi parisien" ! elle n'avait pas sa langue dans sa poche, mais elle était adorable et me faisait rire ! Un jour, alors que mon père était venu me rendre visite, ma petite voisine lui dit "Monsieur, dites 10 fois de suite, très vite : Hitler au pouvoir, c'est la guerre". Mon père qui adorait les enfants, s'exécute et à la fin, il s'entend dire par la petite "Alors, fermez votre bouche et on aura la paix. Vous savez, je dis la bouche parce que c'est vous, mais d'habitude ce n'est pas ce qu'on dit "!!! Il était tout de même rare qu'un enfant parle ainsi à mon père...ce n'était pas le genre ! Mais il a ri de bon coeur et en plus, comme c'était ce qu'il pensait pour l'arrivée d'Hitler...il était ravi !

 

                        On en parlait déjà avant 1933 et ça n'a fait qu'empirer ! Quel mal cet homme a fait ... Il ne faudra jamais l'oublier et quand je pense qu'il y a des nostalgiques de cette période qu'ils n'ont pas vécue, je crois bien que j'ai un peu peur....

 

                        


Voir les commentaires

Souvenirs....

par Geneviève Cotty

publié dans Jadis et maintenant

                     Un chansonnier est parti...

 

                     Pour une fois, il a manqué d'humour...Jean AMADOU, ce grand amuseur est parti hier dimanche, à 82 ans. Chansonnier il était, toujours amusant, plein d'humour, mais jamais grossier ni méchant. Comme tous les chansonniers, il avait parfois un peu la dent dure contre les hommes politiques qu'il écorchait au passage...mais avec le sourire ! Je me souviens....

 

                     Quelques années après la guerre, alors que la télévision n'était pas encore entrée dans tous les foyers, la T.S.F., ancêtre de la radio, était chargée de nous distraire, ce qu'elle faisait très bien ! L'époque des chansonniers battait son plein et pour rien au monde on n'aurait oublié d'allumer le poste pour ces émissions des chansonniers. Le rire était alors assuré..un bon rire franc qui vous délasse...

 

                      La grossièreté, ni la méchanceté n'étaient de mise...On égratignait en douceur les hommes politiques, leurs façons, leurs manies, leurs manières...Je me souviens de Jean AMADOU, Anne-Marie CARRIERE, Pierre-Jean Vaillard et combien d'autres, venant du Caveau de la République, de l'ABC, du Théâtre de dix heures etc...Tous, ils avaient leur mot à dire et surtout leurs bons mots ! Jean AMADOU, il a "sévi" dans ces endroits et aussi à la Radio et la Télévision...Un grand gars de près de 2 mètres, se tenant bien droit et en imposant rien que par sa voix grave et ses petits yeux rieurs et même un brin moqueurs....

 

                       A une époque où le comique "gras" et trop souvent emprunt de méchanceté pour mon goût semble avoir de l'avenir, vous nous manquerez Monsieur AMADOU. Vous nous laissez heureusement quelques "compères" qui suivent la tradition chansonniers....et que je me plais à regarder à la télévision...

 

                     

Voir les commentaires

Redis-le, pour voir ....

par Geneviève Cotty

publié dans jadis et humour

                    Quel compliment....

 

                     Une bonne odeur arrive de ma cuisine, celle d'un "far" breton que je dois emmener chez une amie...C'est bon ça ! et combien nourrissant ! J'espère qu'il sera réussi...Je ne suis pas bretonne moi, mais je me souviens...

 

                     Lorsque j'étais plus jeune, je faisais à mon mari, breton lui, du far breton qui semblait lui convenir. J'avais trouvé une recette que je suivais scrupuleusement. Un jour, nous sommes invités chez des amis, bretons jusqu'au bout des ongles...Un far nous attendait...Tout le monde se régalait, les enfants, les grandes personnes... il était si bon ce dessert...Alors mon mari, prenant mon amie à témoin, me dit "Tu devrais lui demander la recette, parce que, celui-là, il est très bon et pas étouffant !" Quelle honte ! depuis plusieurs années que nous étions mariés, il n'avait jamais osé me dire que mon far était bon mais qu'une bonne bolée de cidre le ferait mieux passer ! Il n'en était pas mort et il avait un très bon estomac ! mais, voulant bien faire, j'avais dû le mettre en grand danger d'indigestion !

 

                       J'ai bien regretté de ne pas savoir boxer, qu'est-ce qu'il aurait pris mon breton ! On ne se donne pas en spectacle, ça ne se fait pas ! Et je n'ai même pas demandé le divorce...ça entraînait trop loin !

 

                       J'ai donc demandé la recette. Évidemment, ce n'était pas la même que la mienne et j'ai compris pourquoi elle était meilleure. Je ne mettais pas le principal pour des bretons...le beurre ! On peut ne pas en mettre, mais comme disent les jeunes "y a pas photo" !

 

                        Bon dimanche !

 

                       

 

                       

 

                       

 


Voir les commentaires

En route !

par Geneviève Cotty

publié dans Jadis et maintenant

                     Vacances de la Toussaint...

 

                 Premiers départs en vacances de l'année scolaire ! On prévoit beaucoup de monde sur les routes, les voitures seront de sortie...Et je me souviens d'un temps lointain où ces vacances de la Toussaint n'existaient pas ! Les écoliers bénéficiaient des 1er et 2 novembre...Il est vrai qu'en ce temps-là, l'année scolaire ne commençait que le 1er octobre.

 

                 Et les voitures ! Si elles existaient, tout le monde ne pouvait en avoir une... Il y a 2 ou 3 ans, j'ai écrit quelques souvenirs de jeunesse pour mes arrières-petites-filles (à l'époque, il n'y en avait encore que 2 !). J'expliquais ce qu'il y avait de mon temps et ce qu'il n'y avait pas....Parmi toutes ces choses figuraient en vrac les cuisinières électriques, le chauffage central, les machines à laver le linge et la vaisselle, les aspirateurs...enfin, tous les objets ménagers qui ont tellement changé la vie des ménagères ! Et j'ajoutais que très peu de monde avait une voiture...Alors, à cette lecture, Anaëlle avait été horrifiée et avait dit à sa maman "Tu te rends compte Maman, quand Magitte était petite, elle n'avait pas de voiture "! Alors ça, c'était impensable ! Pour tout le reste...bon d'accord...les progrès n'étaient pas arrivés, mais une voiture ! comment pouvait-on faire sans ?

 

                   Non seulement il y en avait peu, mais ceux qui en possédaient une ne s'en servaient pas continuellement ! Mon père avait acheté la première en 1930 je crois...Il nous emmenait en promenade assez souvent, mais sûrement pas à l'école, ni pour aller faire les courses ! C'était ainsi ! Les enfants ont du mal à s'imaginer "comment c'était avant". Tout leur semble si simple maintenant...Bien des personnes qui avaient une voiture, partaient en vacances quand elles le pouvaient, mais en empruntant le train ! ça revenait cher une voiture...

 

                    C'était notre vie et telle qu'elle était, on l'acceptait. Comment aurait-on pu faire autrement ?

 

                     Bonnes vacances à tous ceux qui bénéficient de ces jours de repos, et...prudence sur les routes .

 

                    

Voir les commentaires

Les premiers feux...

par Geneviève Cotty

publié dans Jadis et maintenant

                     La fin de l'été...

 

                     Cette fois-ci, il semble que l'été soit bien terminé. Après avoir joué les prolongations, tout à coup, il laisse la place aux premiers froids ...Dans mon immeuble, le chauffage a été remis en route depuis hier, de façon discrète, mais les radiateurs sont tièdes et l'ambiance s'en ressent. Mais, est-ce que le chauffage actuel a le même pouvoir de "petit plaisir" que l'on ressentait jadis quand poêles, cuisinières, cheminées étaient allumés dès les premiers frimas ?

 

                      Quand j'étais enfant, j'aimais beaucoup cette période...Tout d'abord, ma mère allumait la cuisinière chargée de faire cuire les repas et de réchauffer la maison. J'adorais l'odeur du feu qu'on allume et celle des mets qui cuisaient tout doucement "sur le côté" comme disait ma mère. Une bonne soupe qui mijotait, ça c'était sympathique quand on revenait de l'école...Petit bonheur...Puis, quelques temps après, c'était le gros poêle "Choubersky" qui était mis en route ! Celui-là, il était à feu continu...On l'allumait en début de saison et il marchait tout l'hiver sans jamais s'arrêter....Ah bien sûr, il fallait le nourrir et il était assez gourmand, mais qu'est-ce qu'il chauffait bien toute la maison ! Sa porte vitrée avec du mica, nous laissait admirer une belle lueur rouge qui déjà vous réchauffait !

 

                         Et il y avait aussi les cheminées dans lesquelles on allumait un bon feu de bois et parfois de charbon. Chez mes parents on réchauffait les chambres ainsi...Le feu était un ami qui vous tenait compagnie ! Et je me souviens aussi de cette grande cheminée chez mes grands-parents en Lorraine, dans laquelle cuisaient côte à côte le repas des habitants et les pommes de terre du cochon qu'il était d'usage d'engraisser pour la St Nicolas ! Tous ces souvenirs d'enfance sont de bons souvenirs et ils ont une odeur que je crois encore sentir...

 

                         Dans des décennies, y aura-t-il des souvenirs aussi heureux ? Le chauffage central n'a "ni saveur, ni odeur"....mais j'avoue que c'est bien pratique et tourner un thermostat est tout de même moins fatigant et salissant que gratter les cendres d'un feu ! C'est ça le progrès...On ne peut tout avoir...

 

Voir les commentaires

Les grands-parents...

par Geneviève Cotty

publié dans il était une fois...

                     Ceux d'hier et d'aujourd'hui ...

 

                     Hier soir, une émission de télévision destinée à récolter des dons pour les personnes âgées à l'hôpital, a retenu mon attention...Parce qu'un jeune bénévole qui donnait de son temps pour recevoir les dons, que des acteurs, chanteurs , ont parlé des grands parents et des liens que beaucoup avaient avec eux, je revoyais les miens...Mes grands-parents maternels d'abord qui, du fond de leur Lorraine, pensaient tant à ces petits-enfants parisiens qu'ils ne voyaient pas souvent pourtant ! Comme ils nous aimaient, comme nous les aimions...Comme ils nous gâtaient à leur manière quand nous allions en vacances là-bas...le bout du monde alors ! Nous leur écrivions et grand-mère nous répondait toujours sur une belle carte qu'elle était allée acheter au village voisin, là où il y avait une boutique ! Je suis certaine que toutes nos lettres, elle les gardait précieusement.... Et nos grands-parents paternels, habitant PARIS et que nous pouvions voir assez souvent. Grand-père était très sévère, mais il adorait les enfants...Il avait toujours dans ses poches de gilet des pastilles de Vichy que nous étions autorisés à chercher nous-mêmes, alors qu'il était si méticuleux ! Et mon bonheur, c'était quand il m'autorisait à m'installer à son bureau et à me servir de ses crayons, gommes et autres objets ! Il fallait être un grand-père aimant pour ça !!!

 

                       Les grands-parents d'aujourd'hui sont autant appréciés et aimés de leurs petits-enfants. Ils ne ressemblent pas à ceux de jadis, sont encore jeunes et jouent avec les petits...Mais ils sont présents pour des gardes, des sorties, des jeux et des confidences ! Oui, on fait parfois plus de confidences à ses grands-parents qu'à ses parents ! Je me souviens avoir été très étonnée lorsque ma fille m'a dit qu'à ma mère, elle racontait tout ! Moi qui n'avais jamais pu avoir de conversations un peu "intimes" avec ma mère, parce que "ça ne se faisait pas" ! Et ma fille la prenait pour confidente...Ces grands-parents tellement aimés, comment peut-on parfois les oublier ?

 

                        Il est si triste de voir ces personnes âgées qui ne reçoivent ni lettres ni coups de téléphone (ou seulement de loin en loin) des petits qu'ils continuent d'aimer...Mon mari et moi avons "joué" les grands-parents pendant des années et je suis si heureuse qu'aucun des petits-enfants ne nous ait oubliés. Je suis seule maintenant, mais ils sont tous là, à une portée de téléphone et même par Internet...Je crois que j'ai bien de la chance...

 

                        

 

                        

 

Voir les commentaires

Retrouvailles.....

par Geneviève Cotty

publié dans humeur et réflexions

                    Attention, fragile...

 

                    Depuis quelques jours, mon ordinateur et moi avions des problèmes ! Pour moi, rien d'inquiétant, repos et doliprane et me voilà prête à "refonctionner" ! Pour mon ordinateur, (ou Internet ?) je n'y comprenais rien ! Je me connectais et il se déconnectait tout seul....Indépendant celui-là, il fait ce qu'il veut, quand il veut...Je l'ai débranché, rebranché...il me faisait l'honneur d'être présent pendant cinq minutes, puis...plus rien ! J'ai eu l'idée de "restaurer" à une date antérieure et ça semble marcher... Nous voici donc sur pieds tous les deux ! mais pour l'ordinateur "attention, fragile" !

 

                    Que raconter ? Les actualités nous abreuvent de nouvelles qui sont...ce qu'elles sont ! On s'aime, on ne s'aime plus, on se "re-aime"...Un professeur a tué quelqu'un à l'aide d'un sabre...une autre professeur s'est immolée par le feu, devant ses élèves...Triste, triste...Une "marche blanche" est prévue à sa mémoire. Quelle en est l'utilité ? Bien sûr, ses élèves ont assisté à une scène atroce et ils sont traumatisés...Mais il y a peut-être des remèdes ? l'éducation ? pourquoi pas ? le respect des profs...ça peut être utile....Les mentalités actuelles sont peut-être la cause de ces deux drames ? Moi, je me pose un tas de questions...Je ne peux parler que de ...jadis... C'est ce que je connais le mieux ! On respectait les enseignants et nos parents les donnaient en exemple. Etaient-ils mieux payés que maintenant ? Je ne sais pas, mais je pense qu'ils partaient exercer leur métier avec beaucoup plus de plaisir...Ils sentaient qu'ils étaient utiles...Et le rôle des parents était prépondérant : éducation, éducation, éducation....

 

                       Je ne reprends pas ce blog pour récriminer. Mais l'ambiance actuelle, politique et même générale, est détestable...Si nous pouvions nous aimer et nous respecter, la vie n'en serait que plus agréable...Pour l'instant, j'apprécie ces retrouvailles et je remercie mon ordinateur de m'avoir donné le temps d'écrire ce billet...

 

                       

 

                     


Voir les commentaires

Au temps de la limonade....

par Geneviève Cotty

publié dans il était une fois...

                     Et autres diabolos...

 

                     Il est beaucoup question de sodas ces jours-ci...Vont-ils être taxés ou pas ? Nocifs ou non ? Et moi, je me souviens de la récompense suprême à laquelle nous avions droit lorsque j'étais enfant...et qu'il "y avait du monde à la maison" ! Un verre de limonade...Peut-on s'imaginer ce que cela représentait pour des enfants qui n'étaient pas privés cependant, mais récompensés ou plus gâtés pour certaines occasions...

 

                      Quand ma mère achetait une bouteille de limonade, il y avait comme une idée de fête dans l'air...Et aussi parfois, lorsque nous allions promener en forêt le dimanche, mon père nous offrait dans un café, sous les arbres, un arrêt-boisson. Alors, là, c'était le grand "chic" ! Nous nous prenions pour des nababs ... et nous avions droit à un diabolo grenadine ou menthe (le plus souvent grenadine pour les enfants...) Et nous étions heureux...Nous savions alors apprécier ces petits extras que nous recevions comme autant de petits bonheurs et qui marquaient tellement le dimanche ou les jours "spéciaux". Pas de sodas tous les jours...oh que non ! un verre d'eau ou éventuellement un verre de lait, ou souvent, un verre de coco ! qui s'en souvient ? C'était bon, c'était rafraîchissant et ça ne coûtait pas cher ! C'est qu'à l'époque, un sous, c'était un sous !!!

 

                        Bien sûr, toutes les boissons que l'on trouve dans les supermarchés actuellement, n'existaient pas, ce qui évitait les tentations... Pas de jus de fruits, pas de cokas, moins d'enfants un peu "enveloppés" ceci expliquant peut-être cela !

 

                        La limonade ? mais elle fait partie de mes bons souvenirs. J'en ai acheté une fois ou deux, mais je n'ai jamais retrouvé le goût de l'ancienne...Il manque sans doute le parfum de ma jeunesse ! Et si l'Etat avait voulu taxer ces quelques boissons, il aurait dû chercher en même temps d'autres sources de revenus pour remplir les caisses de la nation !

 

                        Sodas actuels, vous ne remplacerez jamais "ma" limonade, ni les diabolos de mon enfance !

Voir les commentaires

Le plus malin des deux...

par Magitte

publié dans il était une fois...

                      Est parfois le plus petit !

 

                                   Taupe Taupe

 

 

                       Il était une fois...Tiens, une petite histoire ! ça change des billets d'humeur et autres articles "désabusés" que j'écris depuis quelques jours !

 

                       Il était une fois donc, une petite taupe qui donnait bien des soucis à mon mari, il y a quelque trente ou quarante ans ! A cette époque, nous habitions encore PARIS et l'été mes oncle et tante étant absents pour les vacances, nous confiaient les clés de leur jolie petite maison à l'orée de la forêt de Fontainebleau, pour que nous y allions passer les week-ends. Un immense et beau jardin nous attendait et mon mari essayait de le tenir en bon état...Joindre l'utile à l'agréable en un mot ! Malheureusement une (ou des) petite taupe, pleine de courage, creusait, creusait et faisait des monticules de terre qui gâchaient un peu l'esthétique de la belle pelouse...

 

                         On ne s'attaque pas à un breton comme ça, et la guerre était déclarée entre la taupe et le breton de service ! On verrait bien qui aurait le dernier mot....Mon mari décide de faire preuve de patience et d'essayer de suivre la trajectoire de la taupe. Armé d'une bêche, il pense que, lorsqu'il la verra sortir son museau de terre, ses derniers instants seront comptés. Moi, je regardais la scène...Et tout à coup, alors que mon breton était appuyé sur le manche de sa bêche et qu'il guettait sans oser respirer ni faire aucun bruit, je vois, entre les pieds du bourreau commencer à s'élever, tout doucement, un petit monticule de belle terre bien remuée, de la belle terre bien fine...Je ne suis même pas certaine de ne pas avoir entendu un petit rire de taupe...."Tel est pris qui croyait prendre..."Je pense que ça a dû faire le tour des galeries souterraines le soir cette histoire de capitulation d'un humain !

 

                           Ce n'est pas toujours la force qui fait gagner, mais la ruse et la technique ont un grand rôle. A méditer....

 

                            Historiette innocente, juste pour sourire....

 

                           

 


 

                       

Voir les commentaires

Ma pauvre maman....

par Geneviève Cotty

publié dans humeur et réflexions

                     Si elle revenait...

 

                     Comme elle aurait l'occasion de la dire cette phrase qui lui était tellement habituelle, qu'elle nous faisait rire ! "ça ne devrait pas être permis"...Et il y avait tant de choses qui n'auraient pas dues être permises ! Voler son prochain, l'arnaquer d'une façon ou d'une autre...et ça n'était pas permis, mais il y a toujours des petits malins qui ignorent les lois...petit exemple, mais il y avait aussi, outre des choses beaucoup plus anodines, des situations infiniment plus graves...l'occupation de la France par les allemands, les tickets d'alimentation et les restrictions qui allaient avec ... En bonne lorraine, elle ne pouvait accepter et répétait que "ça n'aurait pas dû être permis" ! C'était simple non ? Entêtée comme tous les lorrains, elle voulait ignorer et ignorait donc superbement les règles édictées par l'occupant ! Le couvre-feu ? ...s'il avait fallu s'arrêter à ça ! Plus d'une fois, j'ai eu peur d'être obligée d'aller la récupérer à la kommandantur ! Quant aux tickets d'alimentation, on nous imposait des jours pour aller les chercher ...ces jours ne lui convenaient pas ! Elle y allait plus tard et se faisait régulièrement amputer ses tickets de pain des jours écoulés ! On ne peut être plus frondeuse...

 

                       Et je me demande ce qu'elle dirait à notre époque où tant de choses ne devraient pas être permises, dont l'indifférence, le non respect des lois, le non respect du prochain ou de ses biens, et le non respect de la parole donnée ou des promesses faites...

 

                       Combien de gens simples sont démoralisés, sans argent, sans travail, sans un simple petit plaisir...Ils ne peuvent que constater que l'égalité n'existe pas, si le mot existe...Comme le répétait déjà mon frère, avant la guerre : On voit écrit : Liberté. Égalité. Fraternité. Et ce point entre chaque mot le gênait beaucoup....

 

                        "Tous les hommes sont frères"...C'est ça qui devrait être permis !

Voir les commentaires